/news/culture

Décès de l’artiste peintre Jean Letarte

PHOTOS COURTOISIE

L’artiste peintre québécois Jean Letarte est décédé le 29 avril à l’âge de 88 ans à Boucherville.

M. Letarte venait de célébrer son 88e anniversaire, le 26 avril dernier. Son décès a été confirmé par sa femme Monique Trempe, également artiste et professeur d’arts, samedi à l’Agence QMI.

Né à Montréal en 1933, Jean Letarte a fait l’école des beaux-arts de Québec et de Montréal avant de faire des stages de cinéma d’animation dans différents pays d’Europe. En tant que réalisateur de télévision, il a participé à de nombreux festivals de courts métrages et a été primé lors de certains d’entre eux. Pendant plus de trente ans, il a également été réalisateur à Radio-Canada.

Un artiste aux multiples facettes 

Jean Letarte compte plus d’une soixantaine d’années d’expérience dans le monde de l’art et une trentaine d’expositions de ses œuvres au Québec, au Canada ainsi qu’à l’étranger. Véritable artiste pluridisciplinaire, il a marqué l’histoire de l’art du Québec avec ses œuvres de gravures, peintures, sculptures et aquarelles.

PHOTOS COURTOISIE

«On ne peut pas vraiment le classer. Il a suivi vraiment tous les courants, mais en même temps c’était toujours son style et il a utilisé absolument tous les médiums. Il n’avait aucune limite, il ne s’empêchait jamais rien», a confié sa femme à l’Agence QMI.

«S’il commettait une erreur, ce n’était pas erreur, il disait que son chemin venait de prendre une autre voie», a-t-elle ajouté, en précisant que ses œuvres étaient toujours basées sur «l’actualité ou bien ses souvenirs, sa vie, sa famille et sur les gens qu’il a rencontrés».

PHOTOS COURTOISIE

Son travail en art visuel a d’ailleurs été reconnu par l’Académie internationale des Beaux-arts du Québec qui lui avait décerné le titre de Grand maître en 2007.

La Ville de Boucherville, où il résidait depuis plusieurs années, l’avait également honoré en donnant son nom à une galerie du Café centre d’art, dans le Vieux-Boucherville. Sur la façade extérieure de l’immeuble, le public peut d’ailleurs admirer une immense murale de l’artiste intitulée Sang Indien et réalisée en hommage au peuple autochtone.