/sports/homepage

CF Montréal: Manque d’opportunisme

Rhona Wise-USA TODAY Sports

Le CF Montréal avait le Crew de Columbus dans les câbles, mais est tombé en panne offensivement et s’est contenté d’un verdict nul de 0 à 0 samedi après-midi à Fort Lauderdale.

• À lire aussi: Un très bon test pour le CF Montréal

• À lire aussi: Le CF Montréal échappe deux points

• À lire aussi: Le CF Montréal débute la saison avec une victoire

Visiblement fatigué par un match de Ligue des champions mercredi soir, le Crew a obtenu son premier tir à la 70e minute, un coup franc qui a raté la cible.

Les visiteurs, qui ont souffert des 33 °C autant que le CFM, ont décoché un total de seulement trois tirs, tous hors cadre.

Pendant ce temps, le XI montréalais a envoyé une vingtaine de frappes en direction d’Eloy Room, mais seulement trois ont été cadrées.

«On a eu plusieurs chances très claires et c’est à nous d’en profiter», a déploré Amar Sejdic.

On peut au moins se dire qu’avec une fiche d’une victoire et de deux verdicts nuls, le club montréalais est invaincu à ses trois premiers matchs de la saison pour la première fois depuis 2013.

Manque de punch

Sur la touche en raison d’une élongation musculaire à la cuisse, Mason Toye n’était pas en uniforme. Mais Wilfried Nancy a assuré que ce n’était pas très sérieux.

Auteur d’un but à chacun des deux premiers matchs de la saison, Toye a manqué à ses coéquipiers, qui ont beaucoup cherché leur synchronisme, surtout dans une première demie où il y a eu de belles occasions.

«La semaine dernière, on aurait pu mener 3 à 0 et on est rentrés avec 2 à 2, a rappelé Wilfried Nancy après le match. Aujourd’hui, on doit gagner le match, mais on fait 0 à 0. Je suis content de la performance des gars, il ne manquait que le but.»

Nancy a fait remarquer que si Columbus a semblé usé par moments, ce n’était peut-être pas uniquement en raison de la fatigue accumulée.

«Oui, Columbus était fatigué, mais on a aussi bien joué. C’est parce qu’on a vu des joueurs qui voulaient jouer que Columbus a semblé fatigué.»

La surprise Hamdi

Arrivé à la 64e minute, Ahmed Hamdi a dénoué l’attaque un peu avec de nombreuses percées créatives vers la surface adverse.

Pas de doute, l’Égyptien a gagné de gros points et a déposé une candidature éloquente en vue d’une titularisation.

«Je voulais le préparer et ne pas aller trop vite avec lui. Il a fait des choses que l’on voit à l’entraînement», a expliqué Wilfried Nancy.

«Il est capable d’amener de la fluidité dans le jeu et de le poser quand il le faut. Mais il faut rester calmes, ce ne sont que 30 minutes.»

Un vent d’optimisme

Du point de vue des partisans, un match nul de 0 à 0 contre une équipe fatiguée qui n’a cadré aucun tir est certes décevant. Mais pour les joueurs du CF Montréal, il en va autrement.

«On peut le voir des deux façons, mais je veux être optimiste et dire que c’est un point de gagné, a confié Amar Sejdic. Techniquement, on est toujours invaincus.»

Le milieu de terrain, qui a amorcé un premier match en remplacement de Samuel Piette, qui n’était pas à 100 %, admet tout de même qu’il y a une marge de progression.

«Mais il faut être un peu plus sur un pied d’alerte et profiter de nos occasions.»

Perspective

Mais surtout, Sejdic croit qu’il ne faut pas se faire du mauvais sang à cause d’un match nul qui aurait dû être une victoire.

Selon lui, il est plus facile de mettre les choses dans leur juste perspective quand on regarde le match à nouveau.

«J’aurais voulu en faire plus et quand on se repasse le film du match, on identifie des choses qu’on aurait faites différemment.»

«Mais quand on va vraiment regarder le match, on va réaliser qu’on a joué un bon match de foot même s’il y a encore de la place pour l’amélioration.»

Équipe dangereuse

Sejdic est d’avis que si le CFM continue de jouer de la même façon, les choses sont prometteuses.

«On n’a que trois matchs de joués, mais on peut se dire que la culture de l’équipe va continuer de progresser et ça fait de nous une équipe qui peut devenir dangereuse.»

L’Américain estime que l’équipe a toujours été dans le coup dans chacune de ses trois rencontres depuis le début de la saison, et il a raison.

«Je crois qu’on aurait pu gagner tous nos matchs jusqu’ici. C’est une bonne sensation d’être dans cette position.»

Et on parle surtout d’une culture gagnante où la peur n’a aucune place.

«Chaque match que l’on joue, on ne se voit pas comme le négligé et c’est bon pour la confiance», insiste Kamal Miller.

Bonne exécution

Si la sauce n’a pas pris sur le plan offensif, il en va autrement du jeu défensif, qui a été impeccable presque sur toute la ligne.

«Je considère qu’on a exécuté le plan parfaitement. Ils ont brisé nos lignes par moment, mais rien n’en a découlé», a soutenu Miller.

Celui-ci n’attribue pas tout le mérite au groupe de défenseurs et a aussi lancé des fleurs aux milieux de terrain.

«Oui, les gars derrière ont bien joué, mais les joueurs devant aussi, particulièrement Victor [Wanyama] et Amar.»

Dans la même catégorie