/finance/realestate

Payant, le marketing de sites pour adultes

maison de luxe

Photo courtoisie, Sothebey et Didier Debusschère

C’est un homme d’affaires qui a fait fortune dans le marketing de sites de divertissement pour adultes avec son entreprise Crakmedia qui a récemment réalisé la plus importante transaction résidentielle dans la Capitale-Nationale. Un achat d’un peu plus de 5,9 millions $.

• À lire aussi: Transaction record pour une maison dans la Capitale-Nationale

Comme plusieurs autres entreprises numériques, Crakmedia a enregistré des chiffres exceptionnels, ces derniers mois. Et le président, Nicolas Chrétien, ne le cache pas, la dernière année a été plutôt bonne.

«Nous sommes passés de 45 millions $ à 125 millions $ [2020] de chiffre d’affaires en deux ans», a confié le grand patron, dont l’entreprise se décrit comme étant un spécialiste en monétisation de trafic internet.

Crakmedia a même été élue PME de l’année aux Mercuriades 2018 de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Ce qui nous a menés à faire des recherches sur cette compagnie de Québec comptant 150 travailleurs. 

La direction espère d’ailleurs doubler ce nombre d’ici deux ans.

Crakmedia compte parmi ses centaines de clients des sites pour adultes, qu’on peut retrouver sur la plateforme du groupe CrakRevenue.  

La direction dit aussi faire des campagnes publicitaires pour des sites de rencontres et de produits pharmaceutiques. L’entreprise mousse entre autres BlueChew, qui vend des produits contre la dysfonction érectile.  

Crakmedia fait également des promotions pour des sites de caméras en ligne en plus de collaborer avec des influenceurs, dont certains qui détiennent un compte sur OnlyFans, comme Hélène Boudreau, qui a fait couler de l’encre ces dernières semaines en raison de ses photos osées avec le logo de l’UQAM.  

Relation d’affaires avec MindGeek

Ces derniers jours, des sources ont aussi évoqué une relation d’affaires entre Crakmedia et MindGeek, qui est soupçonnée d’avoir hébergé des images de viols et d’avoir diffusé de la pornographie juvénile depuis la publication d’une enquête du New York Times en 2020. 

La direction de Crakmedia a confirmé au Journal avoir déjà réservé des espaces publicitaires sur la plateforme TrafficJunky, qui appartient à MindGeek, pour attirer du trafic pour ses clients. 

Par exemple, un annonceur affilié à Crakmedia pouvait ainsi avoir de la visibilité sur des plateformes comme Pornhub ou Youporn ou tous autres sites pour adultes appartenant à MindGeek. 

Sur pause?

La direction de Crakmedia dit avoir mis sur pause en décembre dernier ses relations d’affaires avec MindGeek en raison des allégations qui pèsent contre cette entreprise. 

«Nous avons diminué et même complètement arrêté les transactions avec eux pour savoir ce qui se passait avec leur compagnie», a répondu M. Chrétien, qui a déjà remporté un prix aux AVN Awards, un gala qui récompense des membres de l’industrie du divertissement pour adultes. 

«J’ai été très déçu de voir le manque de modération qu’il y avait sur leur site. Cela m’a fait quelque chose», a-t-il poursuivi, heureux toutefois de voir qu’il y a des démarches des gouvernements pour protéger les plus jeunes. 

M. Chrétien n’était toutefois pas en mesure de dire s’il brassait, aujourd’hui, de nouveau des affaires avec cette division de la société MindGeek. 

L’homme d’affaires a répondu que les principales dépenses de son organisation se font sur Google ou Facebook. 

Le président souhaite pour les prochaines années diminuer sa présence dans le marketing pour les sites de divertissement pour adultes et miser sur d’autres marchés. Un chantier qui serait déjà d’ailleurs en marche.  

«On veut que cela devienne minime dans nos opération», dit-il. «Mon objectif est de faire des acquisitions, d’acheter des agences de pub et d’ouvrir des bureaux à l’international», poursuit-il.

En plus de sa nouvelle maison de près de 6 millions $ à Lac-Saint-Joseph, le président a aussi injecté d’importantes sommes ces derniers mois pour de nouvelles voitures de luxe. 

Avec des associés, il a aussi acheté une autre maison, dont l’évaluation est de 740 000 $ dans la capitale.

M. Chrétien prévoit maintenant vendre ses parts pour cette propriété.

Questionné sur une compagnie (EMPTY TANK LTD) enregistrée au Royaume-Uni, dont il est inscrit comme ayant un contrôle important, M. Chrétien a assuré que cette entité n’était pas utilisée.  

Le président de Crakmedia n’a pas été en mesure de nous dire si son organisation avait profité de crédits d’impôt ces dernières années ou d’aide financière du gouvernement.