/news/tele

«Star Académie»: une visite dans les coulisses!

Joel Lemay / Agence QMI

Depuis le 14 février, le studio MELS de Saint-Hubert prend chaque dimanche des allures de véritable fourmilière, où une équipe chevronnée met en place toutes les étapes qui mèneront au variété de «Star Académie» du soir.

À n’en pas douter, les académiciens travaillent extrêmement fort: sur place à 11 h, ils répètent tout l’après-midi avec les personnalités invitées, s’éclipsent quelques fois pour faire une sieste dans leur loge ou passer sur les chaises de coiffure et de maquillage, puis se produisent en direct pendant plus de deux heures en soirée, avant de remonter dans l’autobus qui les ramènera à l’Académie de Waterloo. Puis, vient le «post mortem» de la directrice Lara Fabian... et c’est reparti pour une autre semaine chargée en apprentissages et ateliers de toutes sortes!

Incursion dans la frénésie des coulisses de la première demi-finale, présentée le 18 avril dernier.

Joël Lemay / Agence QMI

En répétition au cours de l’après-midi, la chef-régisseure Manon Lacasse donne ses directives à l’animateur Patrice Michaud et aux candidats Jacob Roberge et William Cloutier.

Joël Lemay / Agence QMI

Il est 14 h 40. Les Louanges se pratique avec Lunou, William et les musiciens, installés plus bas. Non loin d’eux, Patrice Michaud les observe, assis dans l’une des chaises du corps professoral.

Joël Lemay / Agence QMI

Pendant que les académiciens occupent la scène principale pour leurs répétitions avec d’autres invités, Yannick Nézet-Séguin et son Orchestre Métropolitain ont investi la cafétéria du studio MELS pour s’exercer de leur côté sur les grandes chansons de Lara Fabian.

Joël Lemay / Agence QMI

Les demi-finalistes Jacob Roberge, William Cloutier, Guillaume Lafond, Queenie Clément, Rosalie Ayotte et Lunou Zucchini, lors de la répétition du numéro hommage à Michel Louvain, où ils revisiteront «Un certain sourire», «La dame en bleu» et «Buenas Noches Mi Amor».

Joël Lemay / Agence QMI

Le choix de costumes ne manque pas en arrière-scène de «Star Académie», mais le styliste en chef Jay Forest a rencontré les candidats dès le départ pour cerner les grandes lignes du type de vêtements qu’ils souhaitaient porter pendant les galas. Bien sûr, nos jeunes artistes ont leur mot à dire sur leurs costumes de scène. «L’objectif était de prendre leur personnalité et de l’améliorer au niveau vestimentaire. Mon but n’a jamais été de les changer, mais de polir les looks qu’ils portaient déjà. L’important, c’est qu’ils soient bien dans leurs vêtements», indique celui qui travaille avec deux couturières pour matérialiser ses idées.

Joël Lemay / Agence QMI

Il est 17 h 20. À un peu plus d’une heure trente du début de l’émission, les académiciens passent à la coiffure et au maquillage. Ici, Lunou se soumet aux coups de pinceau de la maquilleuse.

Joël Lemay / Agence QMI

Dernières retouches au costume de Rosalie. Non loin d’elle se dresse une machine à coudre pour les ajustements de dernière minute, ainsi que bobines de fil, aiguilles, ciseaux, miroirs et support rempli de paires de souliers. La candidate enfile ses boucles d’oreilles et autres bijoux.

Joël Lemay / Agence QMI

Quelques coups de séchoir pour magnifier la chevelure de Jacob.

Joël Lemay / Agence QMI

La directrice artistique et co-metteure en scène Marcella Grimaux, qui a auparavant travaillé sur les grands spectacles de Loud et Marie-Mai au Centre Bell, d’Éric Lapointe et Patrice Michaud sur les plaines d’Abraham et la production «Serge Fiori, Seul Ensemble» du Cirque Éloize, est responsable de concevoir les univers des différents tableaux des variétés. «Définir les signatures visuelles des numéros, tant au niveau costumes que scéniques, les décors, les projections... Établir le terrain de jeu qu’on se permet... Chaque épisode est différent», résume celle qui collabore étroitement avec chaque département de création pour monter diverses ambiances. Notons que les projections admirées dans les variétés sont l’œuvre de la firme québécoise Noisy Head Studio.

Joël Lemay / Agence QMI

La productrice déléguée Chantal Lépine («La Voix», Gala de l’ADISQ, «Chanteurs masqués») est à la tête de l’équipe administrative de «Star Académie» et veille aux négociations de contrats, entre autres, mais aussi à la mise en place des mesures anti-COVID sur le plateau. «On a énormément protégé les académiciens, parce qu’ils sont la base de notre émission», affirme-t-elle. Par exemple, le groupe se tient la majorité du temps isolé et a accès à ses propres salles de bain au studio MELS.

Joël Lemay / Agence QMI

Guillaume, Lunou et Queenie discutent quelques minutes avant d’entrer en scène. Le variété débutera très bientôt!

Joël Lemay / Agence QMI

Le producteur exécutif Jean-Philippe Dion, bien concentré en coulisses, quelques minutes avant le début de l’émission.

Joël Lemay / Agence QMI

Les académiciens reçoivent d'ultimes conseils de la part de la directrice artistique Marcella Grimaux.