/news/currentevents

Deux policiers décorés pour avoir sauvé une mère et son bébé

Photo courtoisie : Katharina Keet

Deux policiers de l’Outaouais ont reçu la plus haute distinction de bravoure au Québec pour avoir sauvé de façon héroïque une mère et son bébé de 4 mois d’une maison en flammes.

• À lire aussi: Un couple au secours des bébés secoués lourdement handicapés

• À lire aussi: Un bébé d'un an blessé par balle par la police de Houston

• À lire aussi: Happée par une voiture, elle était prête à mourir pour sauver son bébé

Les agents Kevin Simonneau et Isabelle Gilbert du Service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais patrouillent ensemble comme à l’habitude en cette matinée polaire du 2 janvier 2018. Les routes sont glacées et le mercure frise les -40 °C avec le refroidissement éolien.

Vers 7 h 20, la radio retentit dans l’autopatrouille: une femme et son bébé sont coincés au deuxième étage d’une maison en flammes sur le chemin Townline, à Cantley. À proximité, le duo Simonneau-Gilbert se presse vers l’endroit, malgré les conditions routières précaires.

PHOTO COURTOISIE: Sécurité publique MRC des Collines-de-l’Outaouais

À leur arrivée sur les lieux, une épaisse fumée se dégage du bâtiment. Ils entrevoient une main leur faisant signe à travers une fenêtre. Il n’y a plus de temps à perdre...

«J’avais de la difficulté à respirer et les narines de mon bébé étaient noires», de se rappeler la mère alors prise au piège, Katharina Keet, en entrevue avec l'Agence QMI.

Fenêtre gelée

L’agent Simonneau monte à l’aide d’un escabeau trouvé sur place sur le petit pignon au-dessus d’une porte. Il ne peut toutefois atteindre l’entretoit. L’agente Gilbert le rejoint pour lui faire la courte échelle.

«Il fallait faire vite et user de débrouillardise», se remémore, également en entrevue, la policière qui n’avait qu’un an et demi d’expérience dans les forces de l’ordre à l’époque.

«Je marchais sur la gouttière enneigée et glacée, et j’espérais seulement qu’elle tienne le coup», se souvient pour sa part son collègue.

Kevin Simonneau ne peut ouvrir la fenêtre de la pièce visée, elle qui est gelée au cadre. Il utilise alors une masse trouvée dans le coffre de la voiture de patrouille pour briser la vitre qui vole en éclats à l’intérieur de la maison, tout comme... le précieux maillet!

PHOTO COURTOISIE: Sécurité publique MRC des Collines-de-l’Outaouais

Le bébé est sauvé, reste la mère qui ne passe malheureusement pas par la mince ouverture. D’autres policiers arrivent sur les entrefaites. L’agent Simonneau prend une deuxième masse et s’attaque maintenant au cadre de la fenêtre pour extirper l’adulte du brasier.

Croix de bravoure

Kevin Simonneau et Isabelle Gilbert ont reçu la Croix de bravoure récemment pour cet acte de courage fait au péril de leur vie.

«Il n’est pas vrai que j’allais laisser quelqu’un mourir là, juste par peur», raconte M. Simonneau, lui qui, en plus de cet honneur dont il est fier, gardera à jamais de cet événement une cicatrice au bras causée par les éclats de vitre.

«On n’entre pas dans la police pour gagner des médailles. L’important est d’avoir sauvé deux vies et de s’en être sortis indemnes», souligne pour sa part Mme Gilbert, qui travaille maintenant au Service de police de la Ville de Gatineau.

Aujourd’hui, bébé Isaac a trois ans et il respire la joie: «Je ne peux imaginer ma vie sans lui. Ces policiers ont fait un travail incroyable et je leur en serai toujours reconnaissante», de conclure Katharina Keet.