/regional/quebec/quebec

COVID-19: ouverture de la vaccination à Lac-Beauport

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a inauguré lundi matin son nouveau site de vaccination au Centre de ski Le Relais, à Lac-Beauport. Six cents vaccins par jour pourront y être administrés.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Vaccin d'AstraZeneca: le troisième cas de thrombose au Québec vient de Lévis

Le choix du site à Lac-Beauport s’inscrit dans la volonté du CIUSSS de mieux rejoindre les populations de la couronne nord de Québec. Présent à l’ouverture, le député de Chauveau, Sylvain Lévesque, a dit souhaiter qu’une telle proximité facilite la vie des citoyens.

«Les gens, autant de Charlesbourg, de Stoneham, de Sainte-Brigitte-de-Laval, de Lac-Delage, Saint-Émile, Lac-Saint-Charles, tout le monde va pouvoir utiliser ce service de proximité et ça va être bienvenu», croit le député.

La clinique y sera ouverte trois jours par semaine, soit les lundis, les mardis et les mercredis, en raison de la disponibilité des doses à l’heure actuelle.   

«Une quatrième journée va s’ajouter ce jeudi pour écouler les doses que nous avons», précise la directrice de la campagne vaccinale, Patricia McKinnon, ajoutant que l’ensemble des rendez-vous pour les trois premières journées étaient comblés.

Cette clinique, la 8e ouverte par le CIUSSS de la Capitale-Nationale permet à l’organisation de s’approcher de son objectif de 75 000 doses par semaine.

L’ouverture prévue cette semaine de la clinique des Galeries de la Capitale ajoutera aussi environ 4000 doses hebdomadaires à la capacité régionale. S’ajoutera par la suite la clinique de l’aréna Marcel-Bédard, à Beauport, qui portera le nombre total de centres à 10 dans la région.

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:

Nouvelles tranches d’âge

La journée de lundi marque aussi l’ouverture de la prise de rendez-vous aux gens de 45 à 49 ans.

«Le flambeau est à eux. Ils ont trois jours pour prendre un rendez-vous et se prévaloir de plages plus rapides [avant l’ouverture aux 40 ans et plus mercredi]», explique Patricia McKinnon.

Selon le CIUSSS, il resterait seulement à 7% des gens de cette tranche d’âge à prendre rendez-vous pour atteindre la cible de 75%, puisque plusieurs ont déjà été vaccinés dans les groupes des travailleurs essentiels ou des gens souffrant de maladies chroniques.

Chez les 50 à 59 ans, qui peuvent prendre rendez-vous depuis vendredi, la proportion est encore plus faible. D’après les données de la Santé publique, il ne reste qu’à 2% de gens de cette tranche à prendre rendez-vous pour atteindre la cible du trois quarts de la population.

«C’est à peu près 1000 personnes. J’invite les gens, si vous connaissez quelqu’un de 50 à 55 ans qui n’a pas pris rendez-vous, peut-être avoir une petite discussion pour voir comment il pourrait prendre rendez-vous», a demandé la directrice régionale de la vaccination.

Semaine du 16 mai

Actuellement, les gens de la région de Québec qui souhaitent obtenir un rendez-vous peuvent s’attendre à être vaccinés dans deux à trois semaines, mais les plages se comblent rapidement, rappelle le CIUSSS.

«Il y en a qui seront peut-être capables d’en capter cette semaine, mais sinon, la majorité des autres rendez-vous sont disponibles dans la semaine du 16 mai», indique Patricia McKinnon.