/finance/homepage

Port de Montréal: une baisse de trafic majeure en 2020

PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Le port de Montréal n’a pas été épargné par la pandémie de COVID-19, en enregistrant une baisse de 14 % de la manutention de marchandises en 2020 par rapport à l’année précédente, selon son rapport annuel rendu public lundi. 

Près de 35,1 millions de tonnes de marchandises sont ainsi passées par le port, contre 40,6 millions de tonnes en 2019.

Cette baisse a été ressentie dans tous les secteurs, aussi bien dans la manutention des conteneurs, qui a diminué de 5,5 %, que dans le traitement des vracs solide et liquide, avec un effondrement de 9 % et 24 % respectivement.

«Ces résultats portent la marque de la pandémie de la COVID-19, mais également du blocus ferroviaire en début d’année et de la grève des débardeurs et des vérificateurs au cours de l’été», est-il possible de lire dans le rapport.

Les épisodes de grèves des débardeurs, qui ont duré 19 jours au total, ont aussi mis un frein aux activités, en entraînant le détournement de 16 navires qui contenaient des milliers de tonnes de vrac immobilisés.

L’impact économique reste toutefois similaire à celui de 2019, avec 2,6 milliards $ en retombées enregistrées.

Ce rapport a été dévoilé quelques jours après la reprise graduelle des activités au port de Montréal, la récente grève des débardeurs ayant été suspendue par l’adoption d’un projet de loi spéciale par le Sénat, vendredi soir.