/finance/homepage

5 choses à savoir sur la puissante fondation Bill et Melinda Gates

En annonçant leur divorce lundi, les Gates ont assuré qu'ils continueraient à diriger ensemble cette organisation caritative basée à Seattle, dans l'État américain de Washington. Quels sont les principaux domaines d'intervention de cette fondation parmi les plus puissantes au monde? Quel rôle a-t-elle joué avec la pandémie? Voici quelques faits marquants sur cette fondation créée en 2000.

• À lire aussi: C’est la fin pour Bill et Melinda Gates

Quelle mission?

Les Gates racontent que l'idée de la fondation leur est venue alors qu'ils étaient jeunes parents, en lisant un article sur des millions d'enfants dans les pays pauvres mourant de maladies en principe facilement traitables, comme diarrhées et pneumonies. 

La mission de base était née: lutter contre la pauvreté et les maladies dans les pays en développement. Aux États-Unis, l'idée de départ d'améliorer l'accès à l'informatique et à l'internet s'est ensuite élargie à un soutien à l'accès à l'éducation en général.

Parmi les principales actions d'un organisme qui emploie quelque 1600 personnes dans le monde: la lutte contre la malaria, dans laquelle la fondation a dépensé quelque 2 milliards de dollars, avec l'objectif d'éradiquer la maladie «en une génération».  

AFP

Lors de l'épidémie d'Ebola en 2014, la fondation a donné plus de 50 millions de dollars. Elle s'est aussi engagée dans le développement d'un vaccin bon marché contre la polio, et soutient la lutte contre la malnutrition au Nigeria.  

La fondation indique avoir dépensé quelque 54,8 milliards de dollars depuis ses débuts.

Lutte contre la pandémie

Dès février 2020, la fondation engage plus de 100 millions de dollars dans la bataille contre le coronavirus, puis 125 millions de dollars supplémentaires en avril, pour aider à fournir tests de détection, équipements de protection et épauler des services sanitaires débordés, notamment dans les pays en développement. 

Elle contribue aussi à la formation du programme mondial Covax d'aide à la fourniture de vaccins aux pays les plus pauvres. Mais se retrouve aussi emmêlée à une controverse en 2020, accusée d'avoir poussé l'université d'Oxford à signer un accord exclusif avec AstraZeneca pour le développement d'un vaccin.

Au total, depuis le début de la pandémie, la fondation dit avoir dépensé quelque 1,75 milliard de dollars contre le Covid.

Qui dirige la fondation? 

Bill et Melinda Gates co-président la fondation, avec Warren Buffett comme administrateur et Mark Suzman comme directeur général.

Les premières années, alors que Bill Gates dirigeait encore Microsoft au quotidien, Melinda Gates était réputée piloter la fondation. 

En 2008, Bill Gates abandonne le poste de président de Microsoft pour se consacrer à la fondation puis, l'an dernier, son siège au conseil d'administration de Microsoft et de Berkshire Hathaway pour la même raison.

Qui est le plus influent, entre Bill et Melinda? Pas facile à dire. Les deux interviennent régulièrement dans le monde entier. 

Dans son livre «The Moment of Lift», sorti en 2019, Melinda raconte qu'ils se sont battus en 2012 pour savoir qui rédigerait la «lettre annuelle» de la fondation, écrite par Bill depuis 2007. 

«J'ai cru qu'on allait s'entretuer», a-t-elle indiqué. Ils l'écrivent conjointement depuis 2014.

D'où vient l'argent?

Au début de la fondation, les Gates lui ont apporté environ 20 milliards de dollars d'actions Microsoft. En 2006, Warren Buffett annonce qu'il va lui donner une grande partie de sa fortune, sous forme d'actions de sa holding financière Berkshire Hathaway. 

En 2010, lui et les Gates lancent le «Giving Pledge», encourageant les ultra-riches à donner au moins 50% de leur fortune à des activités caritatives, y compris la fondation Gates, un engagement qu'ont pris aujourd'hui plus de 200 personnalités dans le monde.  

Aujourd'hui, la fondation dispose d'un total de dons estimé à plus de 50 milliards de dollars. 

Selon le site Investopedia, elle disposait fin 2020 d'un portefeuille d'actions où dominaient les actions Berkshire Hathaway, d'actions la société de traitement de déchets américaine Waste Management, de la Canadian National Railway Company, et de Caterpillar et Walmart.

Incertitudes sur l'avenir

Bill Gates, 4e homme le plus riche du monde selon Forbes avec une fortune évaluée à 124 milliards de dollars, et Melinda se sont engagés à continuer à œuvrer ensemble pour la fondation, mais vont-ils continuer à lui accorder l'essentiel de leur fortune, comme ils s'y étaient engagés dans le «Giving Pledge»? Ils ne l'ont pas encore fait, soulignait mardi le New York Times, et leur séparation ouvre désormais la question.

Melinda Gates pourrait vouloir suivre l'exemple de MacKenzie Scott, divorcée du fondateur d'Amazon Jeff Bezos en 2019, et devenue une puissante philanthrope indépendante après avoir reçu quelque 4% du capital du groupe dans le cadre de l'accord de divorce.

L'avenir de la fondation Gates pourrait dépendre des conditions financières du divorce, au montant encore inconnu, mais qui pourrait dépasser celui des Bezos.