/finance/homepage

L’agence Cossette revient dans le giron québécois

MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Plus de 12 ans après sa vente à des intérêts américains en 2009, l’agence de publicité Cossette repasse entre les mains d’intérêts québécois, du moins en partie. La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et CVC Capital Partners viennent d’en faire l’acquisition dans une transaction dont le montant n’a pas été révélé.  

La CDPQ et CVC ont pris une participation majoritaire dans la filiale BlueFocus International du géant chinois BlueFocus Intelligent Communication Group. Cette filiale compte trois groupes d’agence: Vision 7 International, société mère des agences Cossette, Cossette Média, Eleven et Citoyen, We Are Social (Londres) et fuseproject (San Francisco).  

«Cette transaction permettra de créer une plateforme mondiale, dont le siège social sera situé à Québec», indique-t-on dans le communiqué annonçant la transaction. 

Mise sur pied en 1972 à Québec, Cossette est rapidement devenu un gros joueur dans l’industrie, obtenant des contrats pour des multinationales comme McDonald's, General Motors, General Mills et Home Depot. 

Long chemin

En 2009, l’entreprise a été achetée par un fonds d’investissement américain, Mill Road Capital, pour environ 130 millions $. 

Quelques années plus tard, en 2014, le groupe chinois BlueFocus a fait l’acquisition d’une participation majoritaire dans les activités de Vision 7, société mère de l’agence Cossette, pour une somme d’environ 210 millions $.