/news/politics

Québec investit pour sensibiliser les ados à la violence conjugale

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Dans le cadre de son plan de prévention de la violence conjugale et de sensibilisation à ce fléau, Québec a accordé mardi près de 630 000$ à l'organisme SOS violence conjugale. L'organisme utilisera ces fonds pour sensibiliser les adolescents à la façon de se définir dans une relation. 

• À lire aussi: Violence conjugale: 19,8 millions $ pour soutenir les organismes aidant les hommes

• À lire aussi: Trouver de l’aide avant qu’il ne soit trop tard

«Il est essentiel de faire réfléchir nos jeunes sur la façon de se définir en couple, sur l'importance de choisir le respect et l'ouverture à l'autre. Les relations saines et égalitaires doivent être valorisées dès les premières relations amoureuses», a indiqué la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest.

«SOS violence conjugale accomplit un travail essentiel, a ajouté Geneviève Guilbault, vice-première ministre. Les 10 féminicides qui ont secoué le Québec depuis le début de l'année nous rappellent le devoir que nous avons tous et toutes, de soutenir le mieux possible les organismes qui interviennent auprès des victimes.»

De la somme accordée, 345 844$, provenant du Secrétariat à la condition féminine, serviront à financer un outil numérique interactif qui permettra aux jeunes de 12 à 15 ans de réfléchir à la façon de se définir dans une relation.

Le reste, provenant du ministère de la Justice, permettra de bonifier le service de clavardage et de texto développé par SOS violence conjugale dans le cadre d'un projet-pilote lancé en novembre 2020. Le service sera bientôt accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 grâce à ce soutien financier.

Rappelons que Geneviève Guilbault a récemment dévoilé un «plan d’urgence» totalisant 223 millions de dollars, à la suite des nombreux féminicides commis au Québec depuis le début de l’année.