/regional/montreal/monteregie

Sainte-Julie : La mairesse Suzanne Roy ne sollicitera pas un nouveau mandat

Photo d'archives Journal de Québec, DIDIER DEBUSSCHERE

Après 25 ans en politique municipale, la mairesse de Sainte-Julie et présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Suzanne Roy, ne se présentera pas aux élections l’automne prochain.

• À lire aussi: Élections municipales : des règles exceptionnelles

• À lire aussi: Agressivité envers les élus: l’UMQ veut protéger les adresses des candidats

• À lire aussi: Le maire de Gaspé sollicite un troisième mandat

«J’ai fait le tour du jardin. J’ai eu 25 belles années, malgré les dossiers plus difficiles et les réalisations qui ont tardé», constate-t-elle.

Suzanne Roy a fait son entrée sur la scène municipale comme conseillère en 1996 pour ensuite devenir la première mairesse de Sainte-Julie en 2005. Elle a occupé le poste de présidente de l’UMQ de 2014 à 2016 puis de 2019 à 2021. Mme Roy cumule également la fonction de préfet de la MRC de Marguerite-D'Youville depuis 2017.

Durant toutes ces années, sa plus grande fierté est d’avoir participé à la transformation de sa ville. «Quand je suis arrivée, Sainte-Julie était une ville-dortoir avec une situation financière précaire. Il n’y avait à peu près pas de transports collectifs et de logements pour les personnes âgées. Je voulais vraiment faire de Sainte-Julie une ville où l’on pouvait grandir, s’éduquer, travailler et vieillir. Nous avons transformé une ville-dortoir en milieu de vie», se réjouit-elle.

Suzanne Roy qui deviendra grand-maman dans les prochains mois dit vouloir prendre une période de repos après la fin de son mandat en novembre prochain. Elle n’a pas voulu confirmer ni infirmer une rumeur qui l’envoie en politique provinciale. «Je vais analyser les différentes possibilités qui s’offrent à moi», a-t-elle simplement dit, sans trop vouloir s’avancer.

Dans la même catégorie