/finance/homepage

Des syndiqués en colère devant le bureau de Legault

Des syndiqués de la santé ne digèrent vraiment pas le message du premier ministre Legault, qui leur disait, dimanche, qu'il n'avait pas plus d'argent pour régler les négociations. 

• À lire aussi: Le personnel de soutien scolaire en grève

• À lire aussi: Des centaines de personnes manifestent pour les travailleurs à Montréal

• À lire aussi: Grève des enseignants dans une quinzaine de cégeps le 13 mai

Cet après-midi, ils étaient environ 200 à manifester devant le bureau du premier ministre, François Legault.

La manifestation s’est déroulée sans débordement, mais les syndiqués étaient très bruyants.

«Depuis l’annonce du premier ministre, les professionnels en soin sont enragés, 5% après 14 mois de pandémie, ils ne comprennent pas que le gouvernement a si peu de reconnaissance envers eux », mentionne Stéphane Cormier du syndicat interprofessionnel de Lanaudière.

Le bureau du premier ministre se retrouve sur le boulevard de l’Ange-Gardien qui était le surnom qu’il employait pour décrire le travail de ces employés depuis mars 2020.

Les syndiqués n’ont d’ailleurs pas raté la chance de le souligner cet après-midi.

«Même le boulevard de l’Ange-Gardien veut changer de nom parce que le bureau du premier ministre est ici », rappelle Stéphane Cormier.

Rappelons que François Legault voulait régler ces dossiers avant la fête des Patriotes.