/news/politics

L'Association des camps réclame 10 millions $ en aide financière pour l'été

Les camps de jour et de vacances espèrent pouvoir retrouver leur fréquentation prépandémie, mais estiment avoir besoin de 10 millions $ en aide financière pour les aider à respecter les mesures sanitaires. 

• À lire aussi: Les camps de vacances seront soumis à plusieurs règles

Après un été 2020 difficile au cours duquel la fréquentation des camps de jour a fondu à seulement 400 000 jours/campeurs, contre 1 000 000 en 2019, l'Association des camps du Québec (ACQ) s'attend à un retour à la normale en 2021 en matière de fréquentation.

Par contre, la COVID-19 n'aura pas encore disparu pour de bon. «L'histoire se poursuit cette année. Les conditions d'opération des camps de jour pourraient même s'avérer un peu plus exigeantes, en raison des variants», a fait valoir le directeur général de l'ACQ, Éric Beauchemin, en conférence de presse mercredi.

Composer avec la pandémie entraine évidemment des surcoûts, particulièrement pour embaucher du personnel afin de garder les enfants dans des groupes-bulles réduits ou faire la désinfection.

M. Beauchemin réclame donc un montant de 4 millions $ pour aider les camps de jour, une somme qui est proportionnellement bien moins élevée que les 4,1 millions $ reçus de Québec à l'été 2020, étant donné que les camps devraient accueillir 2,5 fois plus d'enfants cet été.

L'ACQ a fait valoir que l'expérience acquise en 2020 lui permettait de réduire ses demandes pour l'été à venir.

Entrevue avec Thomas Le Page Gouin, Président de l’ACQ et directeur du camp Le manoir:

Des camps en attente  

La situation est cependant plus incertaine pour les camps de vacances, qui n'ont toujours pas reçu le feu vert pour rouvrir cette année.

«On a plus d'une centaine de camps qu'on espère voir en [activité]. On pense qu'on a mis en place quelque chose qui permettra aux familles et aux enfants qui participeront aux camps de vivre une expérience sécuritaire et agréable», a indiqué M. Beauchemin, qui espère que les camps de vacances pourront offrir au moins 200 000 nuitées/campeurs cet été.

«On détient les ingrédients de la relance. On les a mis sur la table. On attend un signal de la direction de la santé publique», a poursuivi le directeur général de l'ACQ, qui espère que la santé publique pourra approuver rapidement la réouverture des camps de vacances, afin de permettre à ceux-ci de planifier leur saison.

L'ACQ réclame, en parallèle, un montant de 6 millions $ qui servirait à aider les camps de vacances, mais aussi de fonds pour les aider s'ils devaient fermer leurs portes au cours de l'été en raison de la pandémie.

L'organisation espère donc recevoir un total de 10 millions $ cet été, un montant moindre que les 13,7 millions $ obtenus pour l'été 2020.