/regional/sherbrooke/centreduquebec

Le Centre-du-Québec sous surveillance

Considérée préoccupante, la situation au Centre-du-Québec ne nécessite pas pour l'instant un passage au palier d'alerte maximale même si certaines MRC connaissent des hausses importantes de nouveaux cas de la COVID-19.

En date de lundi, la santé publique dénombrait dans les trois MRC de Drummond, d'Arthabaska et de l'Érable, 202 personnes atteintes de la COVID-19, ce qui représente 70% des cas actifs sur tout le territoire de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Le portrait est le suivant : sur 498 infections recensées entre le 19 avril et le 4 mai, 208 l’ont été dans la MRC de Drummond, 136 dans celle d’Arthabaska et 56 dans l’Érable.

Malgré la trentaine d'éclosions en entreprises et des cas dans plusieurs écoles, la situation n'est pas encore hors contrôle. Si on ne parle pas d'une augmentation exponentielle, la situation pourrait toutefois se dégrader rapidement.

Pour l'heure, la santé publique n'a pas imposé de mesures restrictives comme ramener le couvre-feu à 20 h et fermer les commerces non essentiels, parce qu'elle ne veut pas inciter les gens à se déplacer entre les territoires, ce qui pourrait accentuer la transmission du virus.

On incite plutôt la population à une application plus vigoureuse des consignes sanitaires et on encourage les gens à subir un dépistage au moindre symptôme.

Des doses de vaccins supplémentaires seront aussi disponibles.

Environ 1200 doses seront redirigées aux centres de vaccination de Victoriaville et de Drummondville afin de permettre une inoculation plus rapide de la population.