/news/society

Un «défilé inversé» pour la Saint-Jean à Montréal

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Pandémie oblige, les Montréalais seront invités à se déplacer pour célébrer la Fête nationale, plutôt qu'à attendre que le traditionnel défilé de la Saint-Jean-Baptiste passe sous leurs yeux. 

En effet, la Ville de Montréal a annoncé mercredi un soutien financier de 105 000 $ au comité de la Fête nationale de la Saint-Jean pour l'aménagement de cinq installations artistiques qui se déploieront dans le Quartier des spectacles.

Ce faisant, les Montréalais sont conviés à participer à un «défilé inversé» en visitant ces installations, du 20 au 24 juin prochains. Une exposition à ciel ouvert portant sur l'histoire de la Fête nationale sera aussi offerte.

Ces idées permettront aux Montréalais de célébrer, tout en respectant les règles de distanciation sociale, juge la Ville.

«Nous sommes fiers de contribuer à l’implantation d’une nouvelle formule qui permettra à la population montréalaise de retrouver les célébrations de la Fête nationale dans le centre-ville grâce au défilé inversé et à une exposition», a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, par communiqué.

Celle-ci a aussi profité de l'occasion pour réitérer son souhait que le traditionnel spectacle de la Fête nationale revienne dans la métropole en 2022.

Rappelons que la ministre de la Culture, Nathalie Roy, a laissé entendre qu'elle avait aimé l'expérience du spectacle tournée à Trois-Rivières l'an dernier et que l'endroit choisi pourrait changer d'année en année, pour se déplacer en région.

«[Le Grand spectacle] joue un rôle important dans la valorisation de la langue française à Montréal en mettant en scène les plus grandes vedettes de la chanson québécoise et les artistes les plus prometteurs de la relève», a cependant indiqué la mairesse, en lien avec les craintes liées au recul de la langue de Molière dans la métropole.

Plus de 1 million $ pour les festivals 

En parallèle, l'administration Plante a annoncé mercredi plusieurs aides financières pour des festivals qui se tiendront sur l'île cet été.

Notamment, 325 000 $ seront versés aux Francos de Montréal, déplacés en septembre cette année dans l'espoir de pouvoir tenir des spectacles devant public; 180 000 $ iront au Festival du nouveau cinéma (FNC) qui fête ses 50 ans et 630 000 $ serviront à épauler la 12e édition de Montréal complètement cirque à la mi-juillet.

«Nous sommes fiers de soutenir le milieu des festivals, qui a su faire preuve d'une résilience extraordinaire depuis le début de la crise sanitaire», a commenté la vice-présidente du comité exécutif et responsable de la culture, Magda Popeanu.