/finance/homepage

Falcon 10X: un contrat de longue durée pour Héroux-Devtek avec Dassault Aviation

L’entreprise québécoise Héroux-Devtek va concevoir, développer et construire le système de train d’atterrissage du nouveau jet d’affaires Falcon 10X du groupe aéronautique français Dassault Aviation.

• À lire aussi: Solides résultats pour Héroux-Devtek au deuxième trimestre

• À lire aussi: Héroux-Devtek dévoile des profits et des revenus en baisse

• À lire aussi: Héroux-Devtek abolit 10% de sa main-d’œuvre

En vertu du contrat pluriannuel annoncé jeudi, Héroux-Devtek va aussi fournir des pièces de rechange et des services après-vente à Dassault Aviation.

Héroux-Devtek, dont le siège social est basé à Longueuil, est le troisième plus important fabricant de trains d’atterrissage au monde. C’est dans ses installations de l’arrondissement de Saint-Hubert et dans d’autres usines du groupe en Amérique du Nord que les trains d’atterrissage seront fabriqués.

«Nous sommes très fiers d'avoir été sélectionnés par Dassault pour fournir le train d'atterrissage du nouveau Falcon 10X, à la suite de notre bonne performance dans le cadre du programme Falcon 6X», a indiqué jeudi le président et chef de la direction de Héroux-Devtek, Martin Brassard.

«Nous sommes impatients de démontrer une fois de plus notre expertise et nos compétences de renommée internationale en matière de conception et de développement de trains d'atterrissage, a-t-il ajouté. Nous avons confiance en la capacité de Dassault à maîtriser les nouvelles technologies et à réussir dans ce marché spécialisé sur le long terme. La signature de ce contrat permettra également à Héroux-Devtek de sécuriser les emplois dans ses différentes usines de production.»

Le jet d’affaires Falcon 10X est à ce jour le plus grand conçu par Dassault Aviation. Il pourra voler pendant 15 heures ou sur une distance de près de 14 000 km. Il pourra relier, par exemple, New York à Shanghai ou Paris à Santiago.

«Ce contrat réaffirme notre confiance en Héroux-Devtek. La réputation de nos Falcon est fondée sur leur capacité à opérer dans des conditions très difficiles. Le Falcon 10X sera à la hauteur de cette réputation. C'est l'une des raisons pour lesquelles le train d'atterrissage est pour nous un élément particulièrement important», a mentionné le PDG de Dassault Aviation, Éric Trappier.