/news/politics

François Legault écorche le gouvernement Trudeau

Le premier ministre du Québec François Legault a décoché une flèche bien sentie jeudi matin au gouvernement Trudeau en l’accusant de retarder l’arrivée de plus 50 000 dossiers de travailleurs qualifiés en pleine pénurie de main-d’œuvre.  

• À lire aussi: Un plan de déconfinement «dans les prochaines semaines»

• À lire aussi: Labeaume est le «Cole Caufield de la politique» dit Legault

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

« On a fixé les seuils et on n’atteint pas les seuils. Il y a un backlog d’à peu près 50 000 dossiers à Ottawa », a dénoncé François Legault en conférence de presse, en réaction à un reportage de Radio-Canada faisant étant «d’une pause» d'Ottawa mise en place en 2019. 

La faute d’Ottawa  

Questionné par une journaliste qui lui a demandé ce qu’il pensait du fait que des infirmières françaises se tournaient maintenant vers l’Ontario en raison des délais trop longs au Québec, François Legault s'est empressé de renvoyer la balle à Ottawa. 

« Obtenir toutes les approbations du fédéral, ça prend 27 mois, alors que dans les autres provinces, c’est six mois», a-t-il répondu du tac au tac, irrité par ces délais qui explosent.

« Nous, donner un Certificat de sélection du Québec (CSQ), c’est en moyenne 31 jours. Donc l’année passée, on a été très en bas du seuil que l’on s’était fixé à cause du gouvernement fédéral», s'est désolé François Legault.