/news/coronavirus

Pfizer : le Canada aura assez de doses pour vacciner les 12-15 ans

Après avoir autorisé l’utilisation du vaccin de Pfizer pour les 12-15 ans, Ottawa a annoncé jeudi qu’il recevrait suffisamment de doses pour injecter au moins une dose à tous les jeunes de ce groupe d’âge d’ici le mois de juin.

• À lire aussi: Pfizer peut être administré aux jeunes de 12 à 15 ans

• À lire aussi: Une Albertaine de 14 ans déjà vaccinée contre la COVID-19

• À lire aussi: 40% de la population québécoise vaccinée

Au pays, on compte un peu plus de 1,6 million d’adolescents âgés de 12 à 15 ans.

En mai, le gouvernement fédéral attend la livraison de 2 millions de doses de Pfizer par semaine.

Au cours du mois de juin, le nombre de doses livrées hebdomadairement devrait grimper à 2,4 millions.

Distribution aux provinces 

Par ailleurs, Ottawa a indiqué que, tous vaccins confondus, 18 millions de doses ont été distribuées aux provinces jusqu’ici.

D’ici le 31 mai, elles en auront reçu 25 millions et ce nombre pourrait doubler avant la fin du mois de juin.

Malgré ces chiffres, le gouvernement Trudeau refuse de devancer son objectif qui est de vacciner l’ensemble des Canadiens complètement d’ici le mois de septembre.

Nouvelle livraison d’AstraZeneca 

Ottawa anticipe aussi l’arrivée de 650 000 doses du vaccin d’AstraZeneca au cours des prochaines semaines, sans indiquer de date précise.

Ce serait la première livraison d’AstraZeneca au pays depuis le début du mois d’avril.

De ce lot, environ 150 000 doses devraient aboutir au Québec.

Deux doses pour les 12 à 17 ans avant la rentrée scolaire

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a confirmé l'ouverture de la vaccination contre la COVID-19 aux adolescents de 12 à 17 ans. 

«Chaque jeune pourra avoir reçu une dose avant la fin du mois de juin», a-t-il ajouté.

Le gouvernement Legault attend l’avis final du Comité consultatif national de l'immunisation pour donner les détails sur l’organisation de la vaccination des ados qui le désirent.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a précisé que les moniteurs de camps de jour pourront être vaccinés de façon prioritaire.    

Dans la même catégorie