/finance/homepage

Plus de 1,3 G$ US de ventes tirées des avions d’affaires pour Bombardier

Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Bombardier a vu ses ventes tirées des avions d’affaires bondir de 18% au premier trimestre de l’année, à 1,3 G$ US, a dévoilé l’entreprise québécoise jeudi avant son assemblée d’actionnaires.

• À lire aussi: Aviation: des revenus en hausse pour Bombardier

«Au cours de son premier trimestre comme entreprise exclusivement axée sur l’aviation d’affaires, Bombardier a affiché une solide performance financière», a souligné par communiqué Éric Martel, président et chef de la direction, Bombardier.  

Plus de 26 avions ont été livrés au dernier trimestre, en raison notamment de livraison d’avions à grande cabine, dont huit avions Global 7500. La multinationale québécoise estime être en mesure d’en livrer près de 120 en cours d’année. 

« Nous continuons à fortement progresser dans la réalisation de chacune de nos priorités stratégiques: porter à maturité le programme d’avions Global 7500, tirer les bénéfices de notre initiative de productivité, mettre en œuvre notre stratégie de croissance de nos activités sur le marché de l’après-vente et désendetter notre bilan», a ajouté le numéro 1 de Bombardier, Éric Martel. 

Bénéfice de 19 M$

Pour les trois premiers mois de l’exercice, Bombardier a eu bénéfice d’exploitation de 19 M$ US. 

Rappelons que Bombardier a vendu son secteur Transport fin janvier. Depuis, l’entreprise a affecté 2,4 G$ US de liquidités à son désendettement. 

Mardi dernier, la compagnie a annoncé qu’elle se départira de ses actions restantes dans Alstom obtenues dans le cadre de la vente de sa division ferroviaire, soit de 3,1 % des actions d’Alstom.