/news/coronavirus

Réouverture des terrasses : Dubé demande aux politiciens de «rester tranquille»

La mairesse de Montréal Valérie Plante qui a laissé entrevoir une possible ouverture des terrasses à Montréal dès le 1er juin s’est butée à une réponse qui fait l’effet d’une douche froide de la part du ministre de la Santé, Christian Dubé.

«Nous sommes en discussion avec nos partenaires de la santé pour planifier l’ouverture des terrasses. La Ville de Montréal espère une ouverture le 1er juin, si la santé publique le permet, en capacité réduite et dans le respect des règles sanitaires», a laissé savoir sur Twitter la mairesse Plante jeudi matin. 

En après-midi lors d’un point de presse concernant la vaccination, le ministre Dubé, a laissé sous-entendre que le contexte pré-électoral pourrait pousser les politiciens à prendre des décisions trop rapides quant à la pandémie. 

«Il y a plusieurs politiciens qui sont en campagne électorale cette année. [...] C’est plus facile serrer des mains dans des terrasses que dans une pièce fermée. Moi je dirais : soyons prudents en ce moment, sur les engagements qu’il faut prendre. Je resterais prudent dans les demandes qu’il faut faire. Je demanderais à tous les politiciens de rester tranquilles en attendant notre plan de relance», a déclaré le ministre de la Santé.  

En entrevue à TVA Nouvelles en fin de journée jeudi, la mairesse Plante a précisé qu’il n’y avait pas de «chicane» avec le gouvernement Legault.

«Je ne le prends pas mal. J’ai écrit à M. Dubé cet après-midi. Il n’y a pas de chicane», a indiqué en entrevue à TVA Nouvelles, la mairesse Plante.

«Ce que je comprends, c’est que M. Dubé veut s’assurer que les règles sanitaires vont être respectées pour qu’on passe à travers la COVID. Cet objectif-là, je le partage moi.»

La mairesse de Montréal a toutefois répliqué en précisant que les restaurateurs avaient besoin de soutien.  

«Donner de la prévisibilité aux restaurateurs et bars qui souffrent depuis un an, dans le respect des décisions de la santé publique, c’est la bonne chose à faire. Je ne vais ni me croiser les bras, ni ''rester tranquille'' face à la détresse de ces derniers», a-t-elle fait savoir une fois de plus sur Twitter. 

«Je te tiens vraiment à soutenir les restaurateurs et les tenanciers de bars, mais il n’en demeure pas moins qu’on va continuer à suivre les directives de la santé publique», a-t-elle ajouté en entrevue.

«Tout le monde investit massivement dans la relance économique. Moi j’investis dans la relance économique du centre-ville. Mais pour que le centre-ville redevienne animé, il faut que les gens se fassent vacciner, mais on veut également que les restaurateurs puissent rouvrir. L’idée des terrasses, c’est qu’on est à l’extérieur, qu’on peut avoir une plus grande distance avec les gens.»

Le Journal de Montréal rapportait samedi que les PDG des Cage aux Sports et des Restos Plaisirs, ainsi que le président du Groupe Saint-Hubert, entre autres, réclamaient la permission d’ouvrir leurs terrasses, de façon «graduelle et planifiée», à partir de la mi-mai. 

Un groupe de travail de restaurateurs doit également être mis sur pied avec des acteurs du milieu afin d’établir un protocole de réouverture des restaurants, à commencer par les terrasses. 

Dans la même catégorie