/news/law

Arsenal saisi à L’Ancienne-Lorette: les chefs d'accusation contre Karl Maheux précisés

Ancienne Lorette substance réactive 3

Photo courtoisie, GRC

L’homme chez qui un véritable arsenal de guerre a été retrouvé, en février, a vu les accusations portées contre lui être précisées, vendredi, par le ministère public. 

• À lire aussi: Arsenal saisi à L’Ancienne-Lorette: Bref retour en cour pour Karl Maheux

• À lire aussi: Arrestation à L'Ancienne-Lorette: soupçonné de menacer la sécurité nationale

• À lire aussi: Arrêté vendredi avec un arsenal: l’accusé Karl Maheux déjà largué par son employeur Avjet

Karl Maheux, 47 ans, qui serait, selon nos informations, analyste en informatique au ministère de l’Éducation, a donc été formellement accusé d’avoir importé un dispositif prohibé, le 5 février dernier, à savoir un silencieux.  

Karl Maheux

Capture d’écran

Karl Maheux

On lui reproche également d’avoir eu en sa possession des dispositifs prohibés, soit six silencieux, cinq contenants aérosol de poivre de cayenne et deux couteaux à ouverture automatique. 

Toujours à la même date, on lui reproche également d’avoir eu en sa possession cinq chargeurs à grande capacité, une arme à feu prohibée, soit un revolver de calibre .32, ainsi que plusieurs substances explosives.   

Rappelons que Karl Maheux s’était fait arrêter à son domicile de L’Ancienne-Lorette par la GRC après qu’il se soit fait livrer, par la poste, un silencieux pour une arme à feu. 

Le dossier de l’homme, qui a pu retrouver sa liberté pour la suite des procédures, reviendra devant le tribunal le 22 juin.  

Dans la même catégorie