/news/coronavirus

La pandémie a décéléré dans le monde cette semaine, sauf en Asie

La pandémie de coronavirus a décéléré cette semaine dans toutes les régions du monde, sauf en Asie en raison d'une flambée en Inde et chez ses voisins: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Pfizer demande une autorisation complète de son vaccin

• À lire aussi: Le vaccin au cœur des conflits familiaux?

Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

Avec 789.500 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur a légèrement baissé (-4% par rapport à la semaine précédente) pour la première fois depuis 10 semaines, selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.

L'indicateur avait recommencé à croître de manière continue à partir du 20 février, après une chute inédite de plus d'un mois en début d'année, qui avait vu les contaminations se réduire de moitié, autour de 355.000 cas quotidiens.

Ces dernières semaines, l'accélération mondiale était principalement due à la flambée indienne. En excluant l'Inde, le reste du monde connaît en effet une décélération de la pandémie depuis la mi-avril.

Seule l'Asie connaît une accélération des contaminations (+10%), dans le sillage de l'Inde, qui a enregistré cette semaine près de la moitié des cas mondiaux: 385.800 par jour.

La pandémie ralentit sensiblement dans toutes les autres régions: -25% en Afrique, -24% en Europe, -13% au Moyen-Orient, -12% aux Etats-Unis/Canada, -12% en Océanie et -8% en Amérique latine/Caraïbes.

Le Népal reste, pour la troisième semaine consécutive, le pays où l'épidémie accélère le plus (+101%, 7.300 nouveaux cas par jour), parmi les pays ayant enregistré au moins 1.000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée.

Suivent le Sri Lanka (+82%, 1.800), l'Afrique du Sud (+32%, 1.500), le Bahreïn (+15%, 1.200) et la Malaisie (+14%, 3.300).

Les deux principales accélérations de la semaine touchent deux pays, le Népal et le Sri Lanka, qui sont frontaliers de l'Inde, frappée depuis des semaines par un nouveau variant soupçonné d'être plus contagieux.

La plus forte décrue de la semaine est observée en Ethiopie (-48%, 600 nouveaux cas par jour), devant l'Ukraine (-46%, 5.400), la Bulgarie (-44%, 800), le Bangladesh (-42%, 1.700) et la Pologne (-39%, 4.700).

Derrière l'Inde (385.800 cas quotidiens, +10%), les pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine sont le Brésil (59.000, -2%), les Etats-Unis (45.600, -13%), la Turquie (27.000, -34%) et l'Argentine (20.100, -11%).

En proportion de la population, les deux pays ayant recensé le plus de cas cette semaine sont, de loin, les Seychelles (1.223 pour 100.000 habitants) et les Maldives (668).

Ces deux archipels figurent pourtant parmi les pays les plus avancés au monde en termes de vaccination. Surtout les Seychelles, dont plus de 60% de la population est complètement vaccinée. Les deux pays vaccinent à parts quasi égales avec des doses Sinopharm et AstraZeneca/Oxford.

L'Inde est aussi en tête du funeste classement des décès quotidiens (3.619 par jour cette semaine), devant le Brésil (2.252), les Etats-Unis (710), la Colombie (455) et l'Argentine (394).

Au niveau mondial, les décès quotidiens ont légèrement baissé cette semaine (12.860 par jour, -3%).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.