/finance/homepage

Premier trimestre 2021: une perte nette de 1,304 milliard $ pour Air Canada

La pandémie continue de faire mal à Air Canada, qui a rapporté vendredi une perte nette de 1,304 milliard $ au premier trimestre 2021.

• À lire aussi: Tout ce qu’il faut savoir au sujet des remboursements de billets d’avion

C’est pire que l’an dernier, alors que le transporteur aérien avait déclaré une perte nette de 1,049 milliard $ durant la même période. Un an plus tard, le trou est plus profond de 255 millions $. La perte par action diluée de -4,00 $ en 2020 a été de -3,90 $ cette année.

Les revenus d’Air Canada ont atteint 729 millions $ pour la période terminée le 31 mars dernier, en fort recul par rapport aux revenus de 3,722 milliards $ en 2020. On parle d’une descente marquée de 2,993 milliards $.

Durant le premier trimestre 2021, Air Canada a transporté 1,124 million de passagers, ce qui est bien en deçà des 9,927 millions de passagers (-88,7 %) pour les trois mois correspondants de l’année précédente.

Air Canada a licencié 20 000 employés pendant la première année pandémique et près de 2000 autres au début de 2021.

L’entreprise a, rappelons-le, obtenu un plan d’aide de près de 6 milliards $ d’Ottawa le mois dernier, elle qui a mis du temps à rembourser ses clients qui ne pouvaient plus voyager en raison de la pandémie. Elle leur a finalement retourné 1,2 milliard $ en échange de la main tendue du gouvernement fédéral.

«Le secteur du transport aérien canadien demeure plombé par les effets d'une pandémie de COVID-19 qui perdure et qui est en recrudescence au Canada, et les résultats d'Air Canada du premier trimestre en témoignent», a indiqué Michael Rousseau, président et chef de la direction d'Air Canada.

M. Rousseau dit qu’il est «maintenant crucial que les gouvernements annoncent et mettent en œuvre un plan de réouverture de notre pays» en remplaçant «les restrictions globales par des programmes de dépistage fondés sur une approche scientifique ainsi que des mesures de mise en quarantaine restreintes au besoin». Selon lui, «le Canada peut procéder à sa réouverture et alléger les restrictions de déplacements en toute sécurité à mesure que se poursuivent les campagnes de vaccination».