/finance/homepage

Taux de chômage à 8,1% au Canada

GEN-COVID-19

Joël Lemay / Agence QMI

Le resserrement des mesures sanitaires a fait légèrement grimper le taux de chômage en avril, tant au Québec qu’à l’échelle du pays.

Le taux de chômage s’est fixé à 6,6 % dans la Belle Province, en hausse de 0,2 %. Au Canada, il a atteint 8,1 % (+0,6 %), alors qu'en Ontario, qui connait une difficile troisième vague difficile portée par les variants, le chômage a bondi de 1,5 point pour atteindre 9 %.

D’un océan à l’autre, l’emploi a reculé en avril de 207 000 (-1,1 %) pour atteindre 18,63 millions emplois. Les heures travaillées le mois dernier ont par ailleurs diminué de 2,7 %, «surtout en raison des baisses enregistrées dans les services d'enseignement, dans les services d'hébergement et de restauration ainsi que dans le commerce de détail», a précisé Statistique Canada, vendredi, en dévoilant les chiffres de l’Enquête sur la population active.

Au Québec, l’emploi a plutôt diminué de 0,3 %, 13 300 emplois ayant disparu par rapport à mars.

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a souligné que près de 85 % des 825 900 emplois perdus dans la province durant la première vague de la COVID-19, soit entre février et avril 2020, ont maintenant été retrouvés. Il s’agit d’une progression de 699 900 emplois.

«Au cours des quatre premiers mois de 2021, comparativement à la même période de 2020, l'emploi a augmenté de 118 800 au Québec. Cette hausse provient surtout de l'emploi à temps plein (+110 800; +8 000 pour l'emploi à temps partiel). Par rapport à la moyenne des quatre premiers mois de 2020, le taux de chômage au Québec a diminué de 1,7 point pour se fixer à 7,0 % (Canada: 8,3 %)», a indiqué l’ISQ.

Au Canada, 486 000 travailleurs sont au chômage depuis 27 semaines ou plus, un chiffre qui est en croissance.

L'emploi a reculé au chapitre du travail à temps plein (-129 000; -0,8 %) et du travail à temps partiel (-78 000; -2,3 %). Le nombre de personnes qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles a augmenté de 288 000 (+27,2 %), a mis en relief l’agence fédérale, qui a également indiqué que 100 000 Canadiens de plus travaillent à la maison, soit un nouveau total de 5,1 millions de personnes.

Le taux de chômage du Québec est relativement enviable par rapport à d’autres provinces. C’est le taux le plus bas au pays, partagé avec la Saskatchewan (6,6 %, -0,7 pt). Outre l’Ontario et l’Alberta (9 %), c’est à Terre-Neuve-et-Labrador que le plus de gens sont à la recherche d'un emploi. Le taux de chômage y a crû de 1,5 point pour atteindre 13,9 % en avril.