/news/coronavirus

Cas de COVID à la manifestation : «Tout à fait prévisible»

La détection d'un cas de COVID-19 parmi les manifestants au Stade olympique le 1er mai dernier «était tout à fait prévisible et statistiquement inévitable», estime le Dr François Marquis, responsable des soins intensifs à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à la suite de l’appel au dépistage du CISSS de Chaudière-Appalaches.

• À lire aussi: Manifestation au Stade olympique: possible contamination parmi les participants

• À lire aussi: «J’espère que les gens de la Beauce ne seront pas responsables d’une quatrième vague»

• À lire aussi: Manifestation contre les mesures sanitaires : Legault lance un appel à la solidarité

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la région a en effet demandé aux gens qui auraient voyagé en autobus pour se rendre à la manifestation d’aller se faire tester puisqu’une personne aurait été contaminée à la COVID-19. 

«C’est impensable de s’imaginer que 30 000 personnes n’auraient pas la COVID si on les mettait ensemble», renchérit l’intensiviste. 

Le Dr Marquis invite tout de même tous les gens qui auraient été en contact avec les autobus, ou des personnes qui s’y trouvaient, d’aller se faire dépister. 

«La dernière chose que vous voulez, c’est d’être la personne qui débute une éclosion dans votre propre région, dans votre patelin», croit le spécialiste. 

Il rappelle aussi que l’influenza n’est pas très courante ces temps-ci. 

«Si vous vous sentez grippé, jusqu’à preuve du contraire, c’est une infection à la COVID-19», explique le Dr Marquis. 

Dans la même catégorie