/news/coronavirus

Les plus de 55 ans invités à se faire vacciner avec AstraZeneca en France

Le premier ministre français Jean Castex a appelé samedi les quelque 13 millions de Français de plus de 55 ans qui ne sont pas vaccinés contre la COVID à le faire «avec tous les vaccins, en particulier avec AstraZeneca».

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Au-dessus de 55 ans, les autorités sont toutes unanimes en France comme ailleurs qu'il n'y a pas de danger. Je vous exhorte à vous faire vacciner avec tous les vaccins, en particulier avec AstraZeneca», a-t-il lancé après la visite d'un vaccinodrome à La Défense, près de Paris.

Le chef du gouvernement a expliqué qu'il y avait en France «deux millions de doses d'AstraZeneca qui ne sont pas utilisées» et que «nous allons en recevoir trois millions dans les quatre semaines qui viennent». «L'Allemagne nous est repassée devant en rythme vaccinal uniquement parce que le recours à AstraZeneca y est meilleur», a-t-il assuré.

La défiance persistante envers le sérum AstraZeneca, qui peine à s'écouler au rythme voulu, fait craindre des retards dans le calendrier du gouvernement. Si Jean Castex a réaffirmé samedi que l'objectif d'avoir 20 millions de vaccinés mi-mai était «à notre portée», une source gouvernementale estimait ces derniers jours que «si on n'écoule pas les doses d'AstraZeneca, on n'est pas certain d'atteindre les 30 millions au 15 juin».

Les effets secondaires, pourtant rares, du vaccin du groupe anglo-suédois ont conduit les autorités de santé, après une brève suspension, à en limiter l'usage aux plus de 55 ans.

Selon des chiffres du ministère de la Santé arrêtés dimanche, seulement 75% des doses AstraZeneca reçues ont été administrées, contre 90% pour le vaccin Pfizer BioNtech.

Depuis le début de la vaccination avec AstraZeneca, ce sont «30 cas, dont neuf décès» de thromboses rares qui sont survenus en France, sur plus de 3 855 000 doses administrées au 29 avril, selon l'Agence française du médicament (ANSM).