/news/politics

Tensions à Jérusalem: le Canada appelle à la «désescalade»

Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Le Canada se dit «préoccupé» et appelle à la «désescalade», à la suite d’affrontements entre Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes qui ont éclaté vendredi soir à Jérusalem-Est, faisant des centaines de blessés.

• À lire aussi: Plus de 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne à Jérusalem

«Le Canada suit de près la situation à Jérusalem. Nous plaidons pour une désescalade immédiate des tensions et exhortons toutes les parties à éviter toute action unilatérale», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, dans un communiqué, samedi.

«Le Canada est engagé envers l’objectif d’une paix juste, complète et durable au Moyen-Orient, qui comprend la création d’un État palestinien vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Israël», a-t-il ajouté.

«En tant qu’ami proche et allié d’Israël, le Canada est profondément préoccupé par les récentes décisions sur les colonies, ainsi que les démolitions et les expulsions, y compris à Sheikh Jarrah, a également souligné le ministre. Ces mesures auraient un impact négatif sur les moyens de subsistance et compromettraient les perspectives d’une solution à deux États fondée sur un respect mutuel des droits [de la personne] ainsi qu’un respect du droit international par toutes les parties.»

Les États-Unis et l’Union européenne ont également appelé à une désescalade des tensions.

Vendredi soir, des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est, pour participer à une grande prière, lorsque des Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces de l’ordre israéliennes. Ces derniers ont alors répliqué en tirant sur la foule avec des balles en caoutchouc et en utilisant des grenades assourdissantes.

Dans la même catégorie