/news/world

Belgique: un rassemblement nocturne dispersé par la police

Un rassemblement à Bruxelles de plusieurs centaines de personnes qui fêtaient la levée du couvre-feu a été dispersé par la police dans la nuit de samedi à dimanche, provoquant quelques incidents, a-t-on appris auprès des forces de l'ordre. 

• À lire aussi: Virus: les autorités belges alertent sur la saturation des soins intensifs

• À lire aussi: Vaccins: scepticisme de l'UE sur la levée des brevets

• À lire aussi: Vaccins: un quart des Européens ont reçu au moins une dose

Une foule de jeunes s'était massée sur la place Flagey, un lieu habituel de rassemblement, au premier jour de la réouverture des terrasses dans le pays.

Trois personnes ont été arrêtées au cours de la dispersion, vers 1 h 30, a indiqué dimanche à l'AFP un porte-parole de la police. 

AFP

Un participant a été blessé à la tête par un projectile, de même qu'un policier, touché par les éclats de vitre de sa voiture sur laquelle avait été jeté un objet.

Les forces de l'ordre ont fait usage d'un canon à eau pour faire partir les quelque 500 personnes encore présentes sur les lieux, malgré les appels des autorités.

BELGIUM-HEALTH-VIRUS-CURFEW

AFP

Le bourgmestre d'Ixelles, Christos Doulkeridis, était notamment intervenu pour inciter les jeunes, dont la plupart n’étaient pas masqués, à rentrer chez eux.

De nombreux Belges se sont retrouvés samedi sur les terrasses des cafés et des restaurants, qui ont rouvert après presque sept mois. Le couvre-feu a été levé, remplacé par une interdiction des rassemblements de plus de trois personnes à l'extérieur entre minuit et 5 h.

BELGIUM-HEALTH-VIRUS-CURFEW

AFP

Ces dernières semaines, deux rassemblements festifs interdits au bois de la Cambre, grand parc bruxellois, avaient dégénéré en incidents lors de leur dispersion par la police.