/regional/quebec

Des assouplissements très attendus dans la région de Québec

La région de la Capitale-Nationale et plusieurs MRC de Chaudière-Appalaches vont pouvoir souffler un peu dès lundi, après plus d’un mois en mesures spéciales d’urgence.

• À lire aussi: Des améliorations dans la région de Québec

• À lire aussi: Vaccination COVID-19: au tour des 30-34 ans de prendre rendez-vous

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

La Capitale-Nationale et les MRC de Lévis, Bellechasse et Montmagny-L’Islet vont ainsi revenir au palier rouge, une couleur moins foncée qui s’accompagne de plusieurs assouplissements, au grand soulagement des commerçants.

Les commerces non essentiels vont rouvrir dès lundi après cinq semaines de fermeture. Et les employés sont au pied d’œuvre avant l’ouverture pour replacer les rangées qui avaient été déplacées pour faciliter la cueillette à l’auto.

Au magasin Latulippe de Québec, les supports des nombreux sacs prêts pour la cueillette devront donc être déménagés après le succès des commandes depuis le début du mois d’avril.

Et si cette manière de faire des affaires a bien fonctionné, le directeur du magasin, Lucas Coulombe, a affirmé que la rentabilité n’équivaut pas aux profits d’un commerce avec pignon sur rue.

«Un bon conseiller sur place pour les produits spécialisés, comme la pêche ou le plein air, c’est plus efficace», a-t-il expliqué.

Le directeur s’attend d’ailleurs à un fort achalandage dans les prochaines semaines, d’autant plus qu’il s’agit de la haute saison des activités de plein air estivales. Il espère ainsi tourner officiellement la page des fermetures obligatoires des commerces non essentiels et que cette réouverture sera la dernière qu’il vivra.

Le personnel des salons de coiffure a également hâte de retourner au travail, une des associés de la Belle et la Tête à Limoilou, Dominique Lafrance, affirmant se sentir comme un enfant avant Noël.

Et les clients semblent tout aussi impatients. De nombreuses demandes de rendez-vous continuent à arriver, même si le salon de coiffure a un calendrier complet jusqu’au mois de juillet.

«On a Instagram, Facebook, email. Donc, il y en a beaucoup. On a nos comptes personnels aussi. Donc, honnêtement, ça doit être 50 à 200 personnes par jour», a indiqué Dominique Lafrance, qui compte sur le couvre-feu repoussé à 21 h 30 pour répondre à plus de personnes.

Beaucoup de parents et d’adolescents attendaient aussi ces assouplissements. Les secondaires 1 et 2 retourneront notamment en classe lundi et les secondaires 3-4-5 seront en alternance.

La Beauce, quant à elle, demeure en mesures spéciales d’urgence, mais les jeunes du primaire pourront retourner sur les bancs d’école.

Dans la même catégorie