/regional/montreal

Du «fun» sous haute surveillance aux Tam-tams du mont Royal

TAM TAMS MONT ROYAL

Photo FRANCIS PILON

Près d’une centaine de personnes ont fait la fête, dimanche, au pied du monument à sir George-Étienne Cartier aux rythmes des Tam-tams du mont Royal et sous la haute surveillance d’une douzaine de policiers.

• À lire aussi: Manifestation au Stade olympique: hospitalisé après avoir organisé le voyage à Montréal

• À lire aussi: Manifestation au Stade olympique: possible contamination parmi les participants

• À lire aussi: «J’espère que les gens de la Beauce ne seront pas responsables d’une quatrième vague»

« Si les bars ou les restos étaient ouverts, peut-être qu’il y aurait moins de monde cet après-midi. C’est leur problème, on veut juste du fun et être entre nous », soupire Arianna Bujold, qui est venue profiter du beau temps avec deux amies. 

Le Journal a constaté dimanche que la plupart des danseurs et des percussionnistes sur place ne portaient pas de masque. D’ailleurs, les règles de distanciation physique étaient peu respectées.

TAM TAMS MONT ROYAL

Photo Francis Pilon

« J’ai eu mon vaccin la semaine dernière. J’ai 47 ans. Je peux me permettre de venir ici. Ça me fait du bien, on est 24 heures sur 24 enfermé à la maison », plaide Joanne, qui préfère taire son nom de famille.

Interventions policières 

En tout, une soixantaine de percussionnistes étaient regroupés au pied du monument à sir George-Étienne Cartier. À l’écart de ce groupe, une quarantaine de personnes regardaient le spectacle.

Une douzaine de policiers surveillaient dimanche les percussionnistes rassemblés au pied du monument à sir George-Étienne Cartier.

Photo Francis Pilon

Une douzaine de policiers surveillaient dimanche les percussionnistes rassemblés au pied du monument à sir George-Étienne Cartier.

« Il y a quelque chose que je ne comprends pas. On ne laisse pas les gens se rassembler dans leur cour pour la fête des Mères. Par contre, tous ces gens-là peuvent faire la fête avec leurs tam-tams », critique Georges Rodrigues, qui était de passage.

Selon nos observations, au moins une personne a été arrêtée dimanche après-midi. Il s’agissait d’un homme qui hurlait et ne respectait pas les règles.

TAM TAMS MONT ROYAL

Photo Francis Pilon

Quelques contraventions ont aussi été remises pour non-respect des consignes sanitaires. En tout, une douzaine de policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) étaient sur place pour surveiller le site des Tam-tams du mont Royal.

« On ne connaît pas le bilan pour le moment. Mais somme toute, il n’y a pas eu de débordements et ça s’est bien déroulé », confirme l’agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

À VOIR AUSSI   

Dans la même catégorie