/news/coronavirus

Éclosions dans les chantiers de construction: «il ne faut pas baisser la garde»

À l’approche de l’été, les chantiers de construction se multiplient dans la province, tout comme les éclosions de COVID-19 dans ce milieu. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Selon les derniers chiffres de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), 34 éclosions actives sont en cours dans les chantiers québécois. 

Un nombre qu’il faut relativiser, selon Guillaume Houle, porte-parole de l’Association de la construction du Québec (ACQ). 

«C’est 34 éclosions sur environ 7500 à 10 000 chantiers de construction au Québec», dit-il en entrevue à LCN.

M. Houle concède tout de même que «ces 34 éclosions-là, ce sont 34 éclosions de trop». 

Le porte-parole invite donc les travailleurs de la construction à «ne pas baisser la garde» et rappelle que la mise en place et le respect des mesures sanitaires sur les chantiers sont «la responsabilité de tout le monde». 

«L’entrepreneur, il ne faut pas qu’il nie sa responsabilité. Il faut qu’il mette tous les moyens nécessaires pour lutter contre la COVID sur les chantiers. Et les employés aussi doivent s’assurer que leurs collègues de travail respectent eux aussi les mesures sanitaires», soutient Guillaume Houle. 

Selon les données de l’INSPQ, 19 chantiers sont aux prises avec une éclosion de COVID-19 dans la région de la Capitale-Nationale, huit à Montréal, trois dans Chaudière-Appalaches, deux dans le Bas-Saint-Laurent, une au Saguenay-Lac-Saint-Jean et une en Outaouais.