/news/coronavirus

Nombre de cas stables de COVID-19: «ça ne tient pas à grand-chose»

Bien qu’il constate une diminution de l’achalandage dans ses soins intensifs, le Dr Mathieu Simon insiste sur le fait que le virus menace toujours. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Je regarde ce qui se passe en Estrie et tu te rends compte que ça ne tient pas à grand-chose», déclare le chef de l’unité des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec en entrevue à LCN. 

Il soutient que la caractéristique de la COVID-19, dans cette troisième vague, est qu’elle «est beaucoup plus rapide d’installation», mais qu’elle «dure beaucoup moins longtemps que la seconde vague et même la première». 

À l’occasion de la fête des Mères, le Dr Simon rappelle que les visites ne sont toujours pas une bonne idée, malgré la campagne de vaccination qui va bon train. 

«Les grands-mères sont pour la majorité vaccinées, mais ce n’est pas le cas de toutes les mères et ce n’est pas le cas de tous les enfants très certainement», prévient-il. 

Il se veut cependant encourageant et mentionne qu’il croit que «c’est peut-être la dernière grande fête qu’on traverse avant qu’on ait une vaccination populationnelle» suffisante. 

Il invite cependant les gens à la prudence. 

«C’est correct de donner un bouquet à sa mère, mais pas une couronne», conclut le Dr Simon.