/news/tele

Club illico: c’est reparti pour les tournages de «Léo»

Photo d'archives, Agence QMI

Rebienvenue à Walton, où l’attachant Léo (Fabien Cloutier), sa compagne Cindy (Marie-Laurence Moreau), leur bébé tout neuf Paul et le reste de la joyeuse bande seront heureux de vous retrouver pour une troisième saison de péripéties, à dévorer sur Club illico dès l’automne.

Les tournages de Léo ont enfin repris ce week-end. Les deux premiers chapitres de l’adorable comédie créée par Fabien Cloutier (et relayés à TVA l’an dernier) ont été déposés sur Club illico aux automnes 2018 et 2019, et la suite aurait normalement dû être tournée en mai 2020.

Mais un imprévu appelé COVID-19 a retardé les plans. Il fallait ensuite attendre que le beau temps revienne pour filmer les scènes du mariage de Léo et Cindy, sur lequel s’ouvrira le premier épisode de l’an trois.

Ironiquement, les portions de la cérémonie, au grand air et sous chapiteau, seront les dernières mises en boîte, plus tard cet été, en juillet.

Et, cette fois, on peut dire que c’est la bonne pour Léo et ses amis villageois maintenant célèbres : sitôt les enregistrements de la troisième saison terminés, on enchaînera immédiatement (de septembre à novembre prochain) avec ceux de la quatrième, déjà confirmée, pour mise en ligne ultérieure.

«La série va très bien, indique Vincent Gagné, producteur exécutif chez Encore Télévision. C’est de toute beauté de voir aller Fabien et le cheminement qu’aura fait Léo en quatre ans.»

Incendie chez Dubeau Gâteaux

Après la célébration de l’amour de Léo et Cindy, une ellipse nous fera faire un saut dans le temps, pour nous amener quelques mois plus tard. Et notre homme désormais marié rencontrera quelques remises en question.

Il devra composer avec l’incendie qui a ravagé l’usine où il travaillait, Dubeau Gâteaux. Ses collègues et lui seront relocalisés dans un nouveau bâtiment.

«On est maintenant dans une super usine, hallucinante, presque neuve, à Blainville», explique Vincent Gagné, mentionnant que la recherche de lieux de tournage n’a pas été simple à effectuer, en ce temps de pandémie.

Léo et son vieux complice Chabot (Steve Laplante) auront une idée de business à développer et partiront ensemble en affaires. L’Alzheimer de Ginette (Micheline Bernard), la maman de Cindy, n’ira pas en s’améliorant.

Toujours rigoureux et soucieux de bien faire, Léo prendra sa nouvelle paternité très au sérieux. «Mais il faudra peut-être que sa femme lui dise parfois de se calmer un peu», ricane Vincent Gagné. Le couple aura aussi toujours à sa charge Yannick (Jean-Michel Girouard), le frère handicapé de Cindy, qui sera fou de son petit neveu.

Jessica de retour

Quelque part en cours de saison, un épisode spécial – qui était tourné lundi –nous ramènera en 1988, lorsque Léo et ses comparses étaient enfants. Les deux véritables garçons de Fabien Cloutier incarnent des personnages dans ce voyage dans le temps. Nouvelle venue dans l’univers de «Léo», la comédienne Ariel Charest – qui crée l’engouement sur le web avec ses capsules de «lipsync» et a brillé au Gala Artis, dimanche – personnifiera une protagoniste dont on tait pour l’instant l’identité.

Enfin, bonne nouvelle pour les amateurs de la première heure de Léo: la coiffeuse Jessica (Anne Dorval) sera de retour dans son salon, elle qui s’était absentée dans la deuxième saison pour aller suivre un stage de greffe de cheveux à Cincinnati. En revanche, et c’est dommage, sa rentrée au bercail signifie le départ de Chantale (Sandrine Bisson), qui l’avait remplacée l’an dernier.

«Je ne dis pas que Chantale ne rebondira pas, précise toutefois Vincent Gagné. Mais cette année, on ne la verra pas.»

On peut toujours regarder les deux premières saisons de Léo sur Club illico, et la troisième sera dévoilée à l’automne.