/news/law

Coupable d’attouchements sur une gardienne de 15 ans

Legal law concept image gavel  screen display

Paul - stock.adobe.com

Un homme de 44 ans a été reconnu coupable, lundi, au palais de justice de Granby, pour des attouchements survenus en juillet 2011 sur une adolescente de 15 ans, alors qu’elle agissait en tant que nourrice pour un bébé naissant.

La victime était hébergée chez Maxime Arpin et sa conjointe pour s’occuper de leur nouveau-né au moment des faits. Mais ce qui devait être une expérience enrichissante pour l’adolescente a rapidement tourné au cauchemar.

Arpin lui agrippait les seins et les fesses lorsqu’il passait derrière elle alors qu’elle faisait la vaisselle, prétextant se méprendre avec sa femme, a affirmé la juge à la Cour du Québec, Julie Beauchesne, en résumant les événements. Maxime Arpin a aussi incité la jeune victime à avoir des relations sexuelles avec lui.

«La plaignante raconte que l’accusé lui faisait souvent des avances sexuelles verbalement», a relaté la juge, ajoutant qu’Arpin avait demandé à la victime «qu’elles étaient ses positions sexuelles préférées, si elle était vierge, si elle avait déjà fait une fellation, si elle était intéressée d’essayer et de découvrir». À un moment donné, l’adolescente n’en pouvait plus de cette atmosphère anxiogène et a choisi de retourner vivre chez ses parents.

Ce n’est qu’en 2020 que la plaignante a décidé de porter plainte, car elle «se sentait [enfin] prête», a relaté la juge.

Maxime Arpin a admis les faits devant la magistrate qui l’a déclaré coupable. La juge Beauchesne a ordonné la confection d’un rapport présentenciel comportant un volet sexologique. Arpin doit reparaître en cour le 27 septembre au stade de la sentence.