/news/currentevents

Gatineau: la police à la recherche de victimes d’un prédateur sexuel

PHOTO COURTOISIE, SPVG

Six personnes ont porté plainte contre Jean-Philippe Chaussé, un homme de Gatineau arrêté par la police et qui fait face à 17 accusations en matière de crimes sexuels.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui a arrêté l’homme de 27 ans mercredi dernier, craint l’existence de plus de victimes dans ce dossier.

Une première plainte envers Jean-Philippe Chaussé pour agression sexuelle avait été déposée en 2017. Ayant ouvert une enquête, le SPVG a découvert des photos et des vidéos intimes qui laissent croire qu’il pourrait y avoir d’autres victimes impliquées, notamment des mineures.

Les faits reprochés à Jean-Philippe Chaussé auraient été commis entre 2012 et 2017. Cinq des six victimes connues auraient fait la connaissance de l’accusé par l’entremise de l’organisme Héberge-Ados, a indiqué le SPVG par voie de communiqué, lundi.

L’homme aurait fréquenté l’organisme à but non lucratif pendant son adolescence avant d’y devenir bénévole. Il en aurait profité pour tisser des liens de confiance avec plusieurs victimes avant d’avoir des relations sexuelles avec elles.

«Certaines agressions auraient causé des blessures corporelles et d’autres auraient été commises avec une arme», a noté le SPVG.

Militaire réserviste depuis juillet 2020, Jean-Philippe Chaussé a séjourné dans plusieurs régions et pourrait avoir fait des victimes ailleurs qu’en Outaouais.

L’enquête du SPVG se poursuit avec la collaboration de la Sûreté du Québec, qui a fait appel à son expertise en gestion des enquêtes sur les crimes en série.

Toute personne croyant avoir été victime de l’accusé ou ayant des informations au sujet de cette enquête peut communiquer avec la ligne INFO du SPVG au 819 243-4636, option 5.