/finance/homepage

La pandémie continue d'affecter les résultats de Groupe TVA

bâtisse de TVA

Chantal Poirier / JdeM

Les bouleversements engendrés par la pandémie de COVID-19, notamment en malmenant l'écosystème sportif et en faisant chuter les revenus publicitaires, ont continué à affecter les revenus de Groupe TVA.

La division de Québecor a dévoilé, lundi, une perte nette attribuable aux actionnaires de 4,45 millions $ ou 0,10 $ par action au terme du premier trimestre de 2021, complété le 31 mars dernier. En comparaison, Groupe TVA avait conclu le premier trimestre de 2020 avec une perte nette attribuable aux actionnaires de 723 000 $ ou 0,02 $ par action.

Les revenus de l’entreprise ont toutefois affiché une légère hausse par rapport à la même période en 2020. Ceux-ci se sont élevés à 140,81 millions $ durant le trimestre terminé le 31 mars 2021, contre 137,13 millions $ un an auparavant.

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a expliqué la situation avant tout par le calendrier de matchs condensés dans la Ligue nationale de hockey qui a fait augmenter les coûts de la chaîne TVA Sports.

Malgré tout, l'entreprise entrevoit une embellie pour les mois à venir, à mesure que la vaccination progresse dans le monde, avec à la clé la promesse d'un retour à une vie plus normale.

«Notre volume d'affaires reprend progressivement, se rapprochant des tendances habituelles», a souligné M. Péladeau par communiqué, en soulignant notamment que les chaînes du groupe ont obtenu 39,4 % des parts de marché télévisuel au premier trimestre.

«Cela dit, le contexte demeure fragile et nos activités continuent d'être tributaires de l'évolution de plusieurs facteurs tels que les mesures gouvernementales qui sont mises en place afin de freiner la propagation de la COVID-19 et la situation précaire dans laquelle se retrouvent certains de nos clients et annonceurs», a cependant tempéré le président et chef de la direction de Québecor.