/regional/montreal

Ligne bleue : la ministre Rouleau optimiste

Joël Lemay / Agence QMI

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau, a voulu se montrer rassurante quant à l’avancement du prolongement de la ligne bleue du métro, qui demeure, selon ses dires, une priorité pour le gouvernement.

• À lire aussi: Un groupe d’action pour le prolongement de la ligne bleue

• À lire aussi: Ligne bleue : Anjou veut revoir le tracé

• À lire aussi: Voici le prix moyen des condos à proximité de chaque station du métro de Montréal

«Ce que nous voulons, c’est réaliser enfin le prolongement de la ligne bleue. Ça fait 40 ans qu’on l’attend. Il y a eu toute sorte d’histoire avec la ligne bleue, maintenant, il est temps d’avancer», a déclaré Mme Rouleau lundi, en conférence de presse.

La ministre réagissait à une enquête publiée lundi matin par «La Presse», qui faisait état des coûts importants reliés au retard du projet, ainsi que des problèmes de gouvernance entre les instances responsables du projet.

Mme Rouleau a néanmoins reconnu qu’il y a présentement des «enjeux et des préoccupations» à propos du projet de la ligne bleue.

«C’est pour cette raison qu’on a mis en place le groupe d’action. Il a pour mandat de nous faire des recommandations pour s’assurer que le projet de la ligne bleue se réalise dans les budgets et dans les temps», a-t-elle souligné.

Le rapport du groupe d’expert est attendu le 23 juin prochain.

Mme Rouleau a également rappelé que le projet de ligne bleue bénéficie du projet de loi 66 permettant l’accélération de certains projets d’infrastructure, ce qui montre, selon elle, que le gouvernement met en place «toutes les mesures nécessaires» pour faire avancer le projet.

Dans la même catégorie