/news/society

Paramédics: plaidoyer pour la création d’un ordre professionnel

photo Ben Pelosse

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait part de sa volonté de transformer les services préhospitaliers d’urgence au cours des prochaines années, notamment en envisageant la création d’un ordre professionnel pour les paramédics.

C’est ce qu’il a annoncé lors du premier Sommet des soins préhospitaliers qui s’est tenu virtuellement, lundi, en présence de plusieurs acteurs du milieu et de citoyens.

«La tenue de ce sommet est une première étape et le point de départ d’une ère nouvelle pour notre système préhospitalier d’urgence. Cette initiative porteuse, qui réunit plusieurs acteurs clés de ce milieu, pave la voie à de nouvelles approches centrées sur les citoyens, qui visent à optimiser les services en répondant encore mieux aux besoins concrets de chaque usager, en temps opportun», a indiqué le ministre par voie de communiqué.

Le ministre Dubé a signalé son intention d’apporter un changement de culture dans ce secteur, mais aussi de rendre ces services plus accessibles aux citoyens. Il a notamment proposé de former les Québécois pour qu’ils soient en mesure de répondre à une situation d’urgence.

«De plus, l’accompagnement des usagers par les différents intervenants du préhospitalier permettrait d’orienter les usagers vers des soins encore mieux adaptés à leurs besoins, en contribuant par le fait même à désengorger les urgences», a-t-il été ajouté.

Reconnaissance des paramédics

L’Office des professions sera par ailleurs mandaté pour envisager la création d’un ordre professionnel des techniciens ambulanciers paramédics, une décision qui a été accueillie favorablement dans la profession.

«À l’instar de plusieurs autres travailleurs de la santé, les paramédics sont aptes à gérer l’encadrement de leur profession. Plusieurs acteurs ont réalisé le potentiel remarquable d’utiliser adéquatement le champ d’exercice des paramédics au bénéfice du réseau de la santé et de la population québécoise. Cette annonce est donc en adéquation avec notre mission d’améliorer la qualité des soins préhospitaliers offerts au public», a affirmé dans un communiqué Joey Ouellet, président de la Corporation des paramédics du Québec.