/news/coronavirus

Singh fait un rapprochement entre antiscience et extrême droite

Le chef néodémocrate Jagmeet Singh a établi un lien entre les manifestants s’opposant aux mesures sanitaires et l’extrême droite lors d’un point de presse lundi.

«Il y a un lien entre l’extrême droite et les gens qui ne s’occupent pas des autres, qui ne s’occupent pas de la sécurité des gens autour de nous», a-t-il offert à une journaliste qui lui demandait de commenter les propos formulés sur les ondes de Global News dimanche par le maire de Calgary, Nasheed Nenshi.

«Ces gens qui ont participé à ces manifestations anti-masque, ne nous leurrons pas. Ce ne sont pas des gens qui [protestent parce qu’ils] ont besoin de manger. Ce sont des gens qui défilent dans des manifestations anti-gouvernementales suprémacistes nationalistes blanches à peine voilées», avait-il affirmé.Ces commentaires sont émis sur fond de crise sanitaire importante en Alberta.

La province de l’ouest traverse sa pire période depuis le début de la pandémie.Pour M. Singh, les opposants aux mesures sanitaires représentent une «menace à la santé» de la population, ce qui cadre avec les partisans de l’extrême droite, qui ne se préoccupent pas de «leurs voisins», bref qui «ne comprennent pas la connexion entre les êtres humains».

Le nom de Maxime Bernier, chef du Parti populaire du Canada, a été évoqué par une journaliste de la Presse canadienne, qui a mentionné dans le même souffle l’ex-député conservateur Derek Sloane ainsi que le groupe Proud Boys, considéré comme organisation terroriste par Ottawa et désormais officiellement dissout. M. Bernier, qui depuis les récentes semaines est en tournée à travers le pays pour participer à des manifestations contre les mesures sanitaires, a envoyé une salve à Jagmeet Singh sur son compte Twitter.

«Je suis presque sûr qu’un lien existe également entre Jagmeet Singh et le tyran communiste meurtrier de masse Fidel Castro, qu'il considère comme son héros, ainsi que les sympathisants terroristes khalistanais qu’il a déjà fréquenté. Le NPD est un nid de radicaux fous et potentiellement violents», a-t-il déclaré en partageant un article du «Toronto Star» sur la déclaration de M. Singh.

L’article ne contenait aucune référence directe à M. Bernier.