/regional/sherbrooke/estrie

Combattre les allergies avec les allergènes

À Sherbrooke, les parents du jeune Lou sont libérés d'un stress constant depuis que leur enfant a été désensibilisé à plusieurs allergènes. Il a participé au projet pilote d'immunothérapie orale de l'Estrie et peut maintenant manger une petite arachide.

«Nous n’avons plus à avoir peur de la contamination croisée. Si l’école donne des petites collations qui peuvent contenir des arachides, ce n’est plus un stress constant», ont lancé les parents de Lou, soulagés, en entrevue avec TVA Nouvelles, mardi,

Grâce à l’immunothérapie orale, entre autres, le jeune garçon s’est débarrassé de plusieurs de ses 13 allergies. «Il n’en a plus que deux et demi», a rigolé son père.

Opération Enfant Soleil a donné 1,4 million $ à la clinique CITO Enfant Soleil. Ce financement permettra à plusieurs autres jeunes de moins de 18 ans de, peut-être un jour, goûter à une arachide sans leur EpiPen.

Cet argent servira au réaménagement de la clinique, à l’achat de mobilier et d’équipement, à la recherche et au salaire des professionnels. «Opération Enfant Soleil est souvent un levier pour des projets et on voulait que celui-ci soit lancé rapidement», a souligné la présidente-directrice générale d'Opération Enfant Soleil, Julie Lemieux.

Le traitement novateur consiste à donner de toutes petites quantités d'allergènes en poudre aux enfants et de tranquillement augmenter la dose. Les personnes allergiques aux arachides, par exemple, peuvent être capable de manger quatre arachides chaque jour après quelques semaines de traitement.

«Certains patients, pas tous malheureusement, peuvent même se débarrasser complètement de leur allergie», a expliqué la chef médicale du service d’immunologie-allergologie du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, Dre Chantal Lemire.

Dans les trois prochaines années, environ 325 enfants pourront profiter de ce traitement dans la région. Les parents n'auront donc pas à se rendre jusqu'à Montréal pour traiter les allergies de leurs jeunes.