/news/currentevents

Des Hells Angels québécois arrêtés en République dominicaine

La police aurait arrêté au moins trois Hells Angels québécois en République dominicaine, dont un important membre en règle du chapitre de Trois-Rivières, Aurèle Brouillette. 

C’est la police migratoire qui aurait épinglé ces trois motards criminels. En plus du membre en règle des Hells Brouillette, Alexandre Landry et François Boyer se seraient fait passer les menottes. 

Écoutez la chronique de Félix Séguin sur QUB radio:

Aurèle Brouillette, qui est à la fois citoyen canadien et dominicain, a cofondé, il y a une dizaine d’années, le chapitre des Hells en République dominicaine, à Cabarete, en avalant les motards locaux baptisés les Los Barracos.

Au fil des ans, les Hells Angels ont affirmé leur présence dans le pays des Caraïbes qui fait partie de la route des Antilles cruciale pour le transport des drogues.

L’intervention de la police migratoire pourrait s’expliquer par l’absence de statut légal, de droit de séjour de certains motards dans les Caraïbes.

Des motards auraient aussi été arrêtés en possession de faux papiers et d’armes chargées, toutefois, il n’est pas possible pour le moment de savoir s’il s’agit de Brouillette, Landry et Boyer.

C’est la première fois que les Hells Angels installés en République dominicaine sont inquiétés par la police.