/news/society

Importante fuite de données à La Place 0-5

Les renseignements personnels de milliers de parents inscrits au guichet unique la Place 0-5, dont ceux du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, ont été dérobés au cours de la fin de semaine.

La Place 0-5 est la liste d’attente qui répertorie tous les parents et leurs enfants en attente d’une place en garderie.

Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Un pirate informatique aurait infiltré le site web pendant plusieurs heures et aurait spécifiquement cherché à soutirer des renseignements personnels.

Au total, le ministre Lacombe estime qu’environ 5000 dossiers ont été téléchargés.

«Le système de sécurité a fait en sorte qu’il [le pirate] n’a pas pu en télécharger plus», a expliqué le ministre en entrevue à «Salut Bonjour», mardi matin.

Selon lui, une enquête policière est en cours pour éclaircir la situation. La Sûreté du Québec, la Gendarmerie Royale du Canada et le Centre gouvernemental de cyberdéfense doivent travailler de concert dans ce dossier.

La Coopérative Enfance Famille, qui gère le portail web, a confirmé les informations du ministre. «Le pirate informatique a téléchargé une liste de 5 000 enfants en attente d’une place. Cette liste incluait des informations confidentielles telles que: le nom des parents, les numéros de téléphone, le nom de l’enfant, sa date de naissance, sa date d’inscription sur La Place 0-5», a détaillé l'organisation par communiqué, en mentionnant que son système informatique a permis de limiter le nombre de téléchargements à 5000.

Écoutez la revue de l'actualité de Pierre Nantel et Maude Boutet sur QUB radio:

La coopérative a appris le vol de données lundi matin et a pu colmater la faille informatique, avec son fournisseur technologique, vers 21 h. Par contre, le site internet demeure indisponible de façon préventive afin de mener des tests et de faciliter l'enquête. Il rouvrira à la fin de l'investigation, à une date qui n'a pas été précisée.

Le ministre visé?         

Les données de deux hommes nommés Mathieu Lacombe ont été spécifiquement recherchées et extraites, ce qui laisse croire que le pirate aurait pu avoir des motifs politiques.

«À mon sens, il y a des intentions politiques derrière ça. Visiblement, j’étais personnellement visé. Parmi tous les dossiers, seulement deux ont été manipulés : le mien, et celui d’un homonyme», a affirmé Mathieu Lacombe.

Le ministre explique que les données téléchargées incluent les noms, date de naissance et adresses des gens concernés.

Le ministre Lacombe s’est dit préoccupé que les systèmes informatiques de la Coopérative Enfance Famille n’ont pas été en mesure de repousser l’attaque informatique.

Il a aussi eu une pensée pour tous les parents qui se demandent si leurs données ont été subtilisées. Pour l’instant, les familles dont les données ont été dérobées n’ont pas été averties, mais elles devraient l’être au cours de la journée.