/sports/homepage

Joueurs québécois: «Le CH a une responsabilité morale et sociale»

L’ancien joueur du Canadien et député libéral Enrico Ciccone a été dérangé par l’absence de joueurs québécois dans l’alignement du Canadien de Montréal lundi soir. Une première en 112 ans d’existence pour la formation du circuit Bettman. 

• À lire aussi: Valérie Plante déplore le manque de représentativité québécoise chez le CH

«Quand on voit l’historique des grands joueurs du Canadien québécois, dont les Maurice Richard et compagnie, j’ai comme l’impression que ces gars-là ce sont retournés dans leur tombe», a lancé le député au micro de Benoît Dutrizac.

Si la Sainte-Flanelle doit faire mieux dans son recrutement, l’ancien dur à cuir rappelle qu’elle n’est pas la seule formation de la LNH à bouder les joueurs issus du Québec.

«Dans mon temps, il y avait 5 ou 6 joueurs du Québec repêché en première ronde et 50, 60 joueurs repêchés chaque année du Québec. Aujourd’hui, ce n’est plus ça.»

Le chef du Parti québécois estime pour sa part qu’il y a un problème « d’ancrage » avec le CH. Selon lui, l’équipe devrait s’inspirer des Alouettes ou du CF Montréal dans le développement des talents locaux.

«Le Canadien de Montréal est un produit montréalais, mais pas tant québécois. On pourrait déménager le Canadien l’an prochain à Seattle et il n’y aurait pas d’adaptation. Ça serait le même produit», s’indigne Paul St-Pierre Plamondon.