/finance/homepage

La FCCQ pour un passeport vaccinal pour les réouvertures d’entreprises et les voyages

Québec doit mettre en place rapidement un passeport vaccinal afin de permettre la réouverture des commerces et la tenue des grands évènements, a réclamé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) mardi.

«Nos festivals et autres grands évènements font partie du visage du Québec, particulièrement durant l’été. Nous devons tout mettre en œuvre pour permettre qu’ils se tiennent et appuyer les organisateurs», a souligné Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Avec l’efficacité des vaccins, cette preuve pourrait être octroyée et utilisée après avoir reçu une première dose.

Le modèle israélien, à reproduire  

La FCCQ est d’avis que le modèle israélien pourrait être une source d’inspiration pour le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lui qui réfléchit à une preuve avec code QR.

Portant le nom de «Green Card», cette application permet aux personnes vaccinées de profiter d’activités sociales qui ont été limitées depuis le début de la pandémie, telles que des soupers entre amis aux restaurants.

«Nous avons ici la technologie pour mettre en place un outil qui est utilisé et qui a fait ses preuves ailleurs. En plus d’accélérer la réouverture de certaines entreprises, notamment les salles à manger des restaurants, la preuve vaccinale pourrait également faciliter le retour des travailleurs dans nos centres-villes qui sont encore largement délaissés», a ajouté Charles Milliard.

Une harmonie fédérale-provinciale exigée  

Avec le gouvernement fédéral qui envisage la possibilité de créer un passeport vaccinal pour les voyages à l’étranger, la FCCQ insiste sur l’importance de s’assurer que le passeport vaccinal du Québec soit compatible avec celui d’Ottawa.

«On veut tous reprendre au plus vite nos activités, incluant la possibilité de voyager [...]. Le maintien de la fermeture de nos frontières nuit à nos échanges commerciaux et économiques. Les avantages d’un passeport vaccinal sont donc, selon nous, bien plus grands que ses inconvénients», a indiqué Charles Milliard.

Le 25 février dernier, le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait dit avoir mandaté la santé publique et des équipes spécialisées en technologies de l’information pour créer, «à court terme», un «passeport vaccinal digital» prouvant que son détenteur a été dûment vacciné contre la COVID-19.