/news/coronavirus

La frontière canado-américaine fermée jusqu’à la fin septembre, selon Jean Charest

L’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, estime que la frontière entre le Canada et les États-Unis sera fermée à tout le moins jusqu’à la fin septembre, voire octobre, à cause de la pandémie de COVID-19.

• À lire aussi: Ottawa toujours en discussion pour un éventuel passeport vaccinal

Celui qui est aussi consultant dans un groupe de réflexion sur le sujet met ainsi de l’avant quatre conditions pour que la frontière rouvre à l’automne : la vaccination de masse, la réduction du nombre d’infections, la baisse des hospitalisations et la réduction du nombre de personnes aux soins intensifs.

«Se rendre à 70%, honnêtement, ça va être très difficile pour n’importe quel pays. Mais s’il y a un niveau de vaccination très élevé, incluant les populations vulnérables, ça, c’est un critère», explique M. Charest.

Vers un passeport vaccinal  

Autre élément qui devra être pris en compte pour permettre la réouverture de la frontière, c’est la mise en place d’un passeport vaccinal.

«À mon avis, nous allons cheminer vers un passeport vaccinal pour pouvoir passer la frontière d’un côté ou de l’autre. À mon avis nous allons cheminer vers un système de part et d’autre où le Canada va probablement exiger que les étrangers qui entrent chez nous soient vaccinés», indique Jean Charest.

L’ex-premier ministre québécois ne serait pas non plus étonné de voir ce même système mis en place ailleurs, notamment aux États-Unis.

Malgré tout, M. Charest est d’avis qu’il est temps pour les différents paliers de gouvernement de plancher sur un plan de réouverture.

«Il ne faudrait pas attendre d’avoir soif avant de construire le puits. C’est le temps de réfléchir sur les conditions de réouverture de la frontière», illustre-t-il.

Dans la même catégorie