/regional/sherbrooke/estrie

Estrie: les élèves pourront rester à l'école secondaire

Tricherie à l'université

Photo d'archives

Les élèves du secondaire en Estrie pourront finalement demeurer en classe à temps plein jusqu’au vendredi 14 mai inclusivement, malgré le passage de la région en zone rouge lundi.

• À lire aussi: L’Estrie repasse en état d’alerte maximale

• À lire aussi: L’Estrie passera au rouge lundi

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«La Santé publique de l’Estrie a confirmé avoir obtenu un sursis à l’application du passage à l’alternance des 3e, 4e et 5e secondaire, normalement prévu le 12 mai.», a annoncé le centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke mardi dans une lettre envoyée aux parents.

Normalement, le passage en zone rouge prévoit que les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire doivent se présenter à l'école une journée sur deux et faire l'autre à la maison, de façon à limiter le nombre d'élèves présents dans les écoles.

Or, le directeur de la santé publique de l'Estrie, le Dr Alain Poirier, avait demandé une dérogation, compte tenu du peu de cas recensés dans les écoles.

Son appel a donc été entendu à court terme par Québec, qui a décidé de déroger à la règle. «Cette décision a été prise compte tenu de la situation sous contrôle dans nos établissements secondaires, de la sécurité dans nos milieux et de l’importance de maintenir une stabilité pour nos jeunes afin de favoriser leur persévérance scolaire, à sept semaines de la fin des classes», a souligné le centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke.

La décision officielle d’appliquer ou non l’alternance en Estrie n’est pas encore prise.

Pour ce qui est de l’école secondaire du Granit, la seule dans ce réseau local de services, elle est déjà fermée depuis une semaine considérant l’éclosion significative dans le milieu. La décision pour l’école en alternance ou non devrait s'appliquer aux élèves de ce milieu lorsque les mesures spéciales d’urgence seront terminées ou que l'éclosion sera sous contrôle pour permettre sa réouverture.

-Avec la collaboration de Mélissa Fauteux, TVA Nouvelles

Dans la même catégorie