/news/currentevents

Mandat pancanadien et récompense de 50 000 $ pour trouver un meurtrier

Photo courtoisie - Police provinciale de l’Ontario

Un mandat pancanadien, accompagné d’une récompense de 50 000 $, a été lancé mardi à l’endroit d’un résident de St-Albert, dans l’Est ontarien, recherché pour le meurtre d’un homme sans domicile fixe en 2015.

Danick Miguel Bourgeois, 29 ans, est accusé depuis octobre 2020 du meurtre non prémédité de Frederick «John» Hatch, un homme de 65 ans vu vivant pour la dernière fois le 16 décembre 2015 dans le secteur de Nepean, à Ottawa.

La police avait qualifié ce crime de «violent» à l’époque. Le corps de Hatch avait en effet été retrouvé partiellement brûlé le lendemain à plus de 450 kilomètres des lieux de sa disparition, soit à Erin, un village situé à environ 75 kilomètres au nord-ouest de Toronto.

Récompense

Une récompense de 50 000 $ avait été offerte peu après les événements afin de faire débloquer l’enquête. Celle-ci est toujours promise alors que l’étau se resserre sur le suspect dans cette affaire.

«Il [Danick Miguel Bourgeois] pourrait être n’importe où au pays, ce pour quoi nous avons lancé un mandat d’arrêt pancanadien. La récompense est toujours en vigueur afin de le capturer et de le traduire en justice, car nous l'avons maintenant identifié et nous avons accumulé assez de preuves contre lui», a précisé Bill Dickson, gestionnaire par intérim des relations médias avec la Police provinciale de l’Ontario, le corps de police qui mène l’enquête.

Bourgeois a les cheveux courts noirs, mesure 5 pi 8 po (1,73 m) et pèse 148 livres (67 kg).

Les forces de l’ordre recommandent à toute personne qui l’apercevrait de ne pas s’approcher de lui, mais plutôt de contacter son service de police local.