/regional/estduquebec/basstlaurent

Mesures d’urgence levées dès lundi à Rimouski

Le maire de Rimouski Marc Parent a de quoi se réjouir cas son message semble avoir été entendu par la Santé publique.

• À lire aussi: Mesures sanitaires: le maire de Rimouski veut scinder le Bas-Saint-Laurent en deux

• À lire aussi: Le Québec en train de «passer à travers la 3e vague»

• À lire aussi: Séries de la LHJMQ: l'Océanic victime d'un canular?

Le gouvernement du Québec a confirmé mardi que les mesures sanitaires d’urgence seront levées dans la nuit de dimanche à lundi.

La situation est relativement sous contrôle dans la ville du Bas-Saint-Laurent qui compte actuellement 35 cas actifs.

À compter de lundi, les commerces non essentiels, les cinémas, les salles de spectacles et musées pourront donc rouvrir leurs portes. Le couvre-feu repassera à 21h30.

Les élèves du secondaire pourront quant à eux retourner physiquement à l’école une journée sur deux.

Marc Parent s’est dit heureux de ces assouplissements, même s’il aurait souhaité que ceux-ci viennent plus rapidement.

Le maire de Rimouski espère maintenant un retour en zone orange dans un avenir rapproché.

«Si on continue à baisser comme ça et qu’on tombe dans les 40 ou 45 cas par 100 000 habitants, le gouvernement n’aura pas d’autre choix que de reconnaître cette réalité-là», a déclaré Marc Parent au TVA Nouvelles.

Amertume chez certains commerçants

Fermés pendant près de deux semaines, les commerçants de la région sont heureux de pouvoir rouvrir leurs portes.

Certains déplorent cependant les récentes décisions gouvernementales et le «yo-yo» des dernières semaines.

«On dirait qu’on s’est servi du commerce au détail pour flageller la population», a affirmé le propriétaire de Beaulieu Collections, Jean-Martin Beaulieu, en entrevue au TVA Nouvelles.

Dans la même catégorie