/news/society

Une jeune maman atteinte d'un cancer parle du stress lié au délestage

Une jeune mère de famille en rémission d’un cancer a vu son état de santé se dégrader. Avec le délestage, un rendez-vous de suivi a été repoussé. Une situation qui génère du stress et des questions. 

Caroline Althot est loin d'être la seule dans cette situation. Selon un sondage de la Société canadienne du cancer, une personne sur deux atteinte du cancer mentionne que le délestage a chamboulé ses suivis et traitements.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

La jeune femme est devenue maman il y a un peu plus de trois ans, et ce, malgré un cancer du sein qui l’affligeait. Après une stabilisation de son état de santé, et en rémission pendant la pandémie, ses visites médicales se sont déroulées plus tard qu’à l’habitude l’an dernier. 

Ses examens de contrôle qui devaient avoir lieu au printemps 2020 ont été repoussés en raison du délestage. C’est à l’été 2020 qu’elle a su que son cancer s’était propagé aux poumons, avec la formation de métastases. 

«L’examen que je devais passer autour d’avril 2020, je l’ai passé seulement en juin 2020. C’est là qu’on a découvert que j’avais des métastases au niveau des poumons. Peut-être que si on les avait découverts avant, ça aurait été plus petit. Je trouve ça inquiétant pour moi, mais pour tout le monde, qui dans ce contexte de pandémie là, voient leurs chirurgies qui sont reportées, leurs examens qui sont repoussés. Ce sont des stress très très importants quand on est malade et qu’on est confrontés à ça», déplore Caroline Althot en entrevue avec TVA Nouvelles.

Bien que Caroline Althot ait recommencé sa chimiothérapie et sa radiothérapie, elle tente de profiter de chaque moment avec sa fille qui a maintenant 3 ans. 

Caroline est porteuse d’espoir pour le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer cette année à Shawinigan. 

L’événement prend une importance plus grande cette année en raison de la pandémie alors qu’on craint que les histoires comme celle de Caroline Althot ne se multiplient. 

Le Relais pour la vie se déroule le 12 juin partout dans la province.

Dans la même catégorie