/finance/homepage

Bombardier vend jusqu'à 20 avions Challenger 350

Bombardier a annoncé, mercredi matin, la vente de jusqu'à 20 avions d'affaires Challenger 350 à Airshare, un avionneur privé de Kansas City aux États-Unis.

• À lire aussi: Plus de 1,3 G$ US de ventes tirées des avions d’affaires pour Bombardier

Le contrat, dont le montant n'a pas été dévoilé, prévoit une commande ferme de trois avions à être livré d'ici la fin de l'année, assujetti d'options pour acheter jusqu'à 17 autres appareils au cours des prochaines années.

À terme, ces acquisitions permettront à Airshare de doubler la taille de sa flotte aérienne, a souligné l'avionneur montréalais.

«Airshare offre l’un des programmes de multipropriété les plus populaires des États-Unis. Nous sommes fiers qu’ils aient choisi l’avion Challenger 350 comme pierre angulaire de sa flotte, et nous sommes très enthousiastes face au potentiel de ce partenariat à long terme», a souligné le président et chef de la direction de Bombardier, Éric Martel.

L'entreprise américaine compte profiter de cette acquisition pour développer ses activités sur la côte est américaine. Airshare propose à ses clients d'acquérir seulement une portion d'un avion d'affaires, plutôt que la totalité de sa valeur, permettant ainsi indirectement à plusieurs personnes de mettre leurs ressources en commun pour mettre la main sur un jet privé.

«Former un partenariat avec Bombardier nous place en excellente position pour attirer de futurs clients qui souhaitaient adhérer à notre programme, mais voulaient un avion plus gros, ayant un plus grand rayon d’action, tout en nous assurant de continuer à offrir le service de premier ordre qui est devenu synonyme d’Airshare», a commenté le président et chef de la direction de Airshare, John Own, pour expliquer sa décision d'acquérir des Challenger 350.

Durement malmené dans les dernières années entre la perte de ses divisions train et avions commerciaux, en plus de la pandémie, Bombardier a récemment indiqué, dans son rapport financier du premier trimestre de 2021, qu'elle prévoit de livrer jusqu'à 120 avions d'affaires en 2021.